E-books: Amazon lance son service d'abonnement "Kindle Unlimited" en France

le
0
E-books: Amazon lance son service d'abonnement "Kindle Unlimited" en France
E-books: Amazon lance son service d'abonnement "Kindle Unlimited" en France

Le site Amazon.fr a annoncé jeudi le lancement en France de son nouveau service d'abonnement "Kindle Unlimited" qui offre à ses clients un accès illimité à une vaste sélection de livres numériques pour 9,99 euros par mois.Quelque 700.000 e-books sont accessibles, dont "plus de 20.000 ouvrages en français ainsi qu'une très large sélection de livres étrangers comprenant de nombreux best-sellers en anglais", précise le géant américain de la vente en ligne sur son site. Le lancement de ce "Netflix de la lecture" est assorti d'une promotion à 0,99 euros pour le premier mois.Cette offre comprend des romans, de la littérature jeunesse, des ouvrages pratiques ainsi que certaines exclusivités. On y retrouve notamment de grandes sagas comme "Harry Potter".Les titres concernés sont accessibles dès jeudi sur toutes les applications gratuites de lecture Kindle et sur tous les appareils Kindle.Ce service d'abonnement a déjà été lancé aux Etats-Unis et, en octobre, le groupe américain a annoncé l'arrivée de son offre "Kindle Unlimited" en Allemagne, le jour de l'inauguration de la Foire du livre de Francfort."Il y a un grand flou quant à la rémunération des auteurs avec ce système d'abonnement. Par ailleurs, l'offre du catalogue est faible", dit à l'AFP le président du Centre national du livre (CNL) Vincent Monadé. "Les éditeurs français sont très vigilants et c'est sain. Un opérateur comme Amazon ne peut pas espérer qu'on lui tombe dans les bras même si les maisons d'édition travaillent déjà avec lui", poursuit-il.Pour Juan Pirlot de Corbion, fondateur et dirigeant de YouScribe qui se décrit comme leader de l'abonnement illimité de livres en France, "cela peut sembler paradoxal mais c?est une très bonne nouvelle pour YouScribe, mais aussi pour les éditeurs et les auteurs", assure-t-il à l'AFP."Pourquoi ? Parce que plus il y a d'acteurs, et de gros ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant