Dybala sort la Juve de sales draps

le
0
Dybala sort la Juve de sales draps
Dybala sort la Juve de sales draps

Menée au score suite à une cagade de Buffon, une Juve très moyenne à dû s'en remettre à deux coups de pied arrêtés de son meneur argentin pour remporter ce match face à l'Udinese. La voilà plus que jamais leader de Serie A.

Juventus FC 2-1 Udinese Calcio

Buts : Dybala (43e et 51e sp) pour la Juventus // Jankto (30e) pour l'Udinese

Rodrigo de Paulo Dybala. Le premier fait une faute grossière sur Alex Sandro dans la surface et concède un penalty indiscutable. Le second prend parfaitement Karnezis à contre-pied et permet à son équipe de passer du 0-1 au 2-1 en 25 minutes, mi-temps comprise. La Juve doit une fière chandelle à son numéro 21 ce soir, cette victoire lui permet de prendre cinq longueurs sur son dauphin, confirmant cette mini-échappée après seulement huit journées. Honneur toutefois à l'Udinese qui s'est bien défendue, à voir si ce n'est juste pas le fameux effet psychologique post changement de coach.

Gigi en mode Jean-Louis Bouffon


Allegri a honoré de la plus belle des manières le retour de Del Neri dans la place. En effet, pour la première fois de sa carrière, le moustachu coache son Udinese et pour son bizutage, il est confronté à son 4-4-2 fétiche. Le forfait de dernière minute a contraint Max à abandonner le 3-5-2. Gros point d'interrogation de ce nouveau dispositif, Hernanes dans un milieu à deux. Et on le sent, la Vieille Dame n'est pas dans ses sabots. Les visiteurs aussi le perçoivent, avec l'excellent Kums à la baguette et quatre défenseurs centraux de métier derrière, au milieu desquels se démène un courageux Dybala, le seul capable de créer le danger. À noter que le début de la rencontre est marqué par les chants des supporters pour Matteo Bonucci, victime de graves problèmes de santé. Sur le banc, ému, le papa se lève et remercie.

Retour au foot. Après vingt minutes, les Frioulans ont déjà obtenu trois corners et ne se font peur que sur une hésitation de Felipe qui met en difficulté son propre gardien. Bon, il y a ce croquage de Manzdukic (Higuain est au repos) qui assassine un pigeon aux six mètres, mais l'Udinese est tout en maitrise. Et puis, Buffon (en featuring avec Hernanes) donne un coup de pouce en laissant passer sous sa main la frappe du jeune tchèque Jankto. Ça fait deux bourdes en dix jours et un mythe qui, s'il ne s'écroule, s'effrite. C'est encore Dybala qui prend les choses en main pour sonner la…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant