Duterte revient sur l'accord militaire avec les Etats-Unis

le
0
    MANILLE, 25 octobre (Reuters) - Le président philippin 
Rodrigo Duterte s'est emporté contre les Etats-Unis mardi, 
déclarant qu'il n'était pas à l'origine des désaccords avec 
Washington et remettant en question l'accord militaire entre les 
deux pays. 
    Se disant opposé à la présence de troupes étrangères sur le 
sol des Philippines, le chef de l'Etat a jugé que Washington 
pouvait "oublier" l'accord militaire qui lie les deux pays, dit 
Enhanced Defense Cooperation Agreement (EDCA), s'il reste au 
pouvoir. 
    Les Etats-Unis, a ajouté Rodrigo Duterte, ne devraient pas 
traiter les Philippines "comme un chien tenu en laisse". 
    "Je me réjouis du moment où je ne verrai plus aucune troupe 
ou soldat dans mon pays, à l'exception des soldats philippins", 
a-t-il dit avant son départ pour une visite officielle au Japon. 
    Le président philippin avait assuré vendredi qu'il n'avait 
pas l'intention de rompre les relations avec les Etats-Unis, 
mais qu'il souhaitait mener une politique étrangère plus 
autonome et se rapprocher de la Chine après avoir annoncé la 
veille sa "rupture" avec Washington lors d'une visite à Pékin. 
  
 
 (Neil Jerome Morales et Martin Petty; Julie Carriat pour le 
service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant