Durix : "Je suis venu au Vietnam avec 500 films, je n'ai pas eu le temps d'en regarder un seul"

le
0
Durix : "Je suis venu au Vietnam avec 500 films, je n'ai pas eu le temps d'en regarder un seul"
Durix : "Je suis venu au Vietnam avec 500 films, je n'ai pas eu le temps d'en regarder un seul"

On avait connu Franck Durix en jeune retraité du football qui aidait sa femme brocanteuse, il est désormais directeur de l'académie de Jean-Marc Guillou qui vient d'éclore à Hô Chi Mihn, la deuxième du pays. Une nouvelle vie d'expatrié pour cet ancien joueur qui a déjà connu une expérience en Asie. Ce fut au Japon avec Arsène Wenger. Le Bellevillois nous en dit plus sur sa vie en mode entraîneur/nounou, ses escapades culinaires et les particularismes locaux.

Bonjour Franck. Comment vous êtes-vous retrouvé à entraîner au Vietnam dans l'académie de Jean-Marc Guillou ? J'ai arrêté ma carrière sur un goût d'inachevé. Tout ce que le football m'a donné et appris, j'avais envie de le rendre. J'avais d'abord ouvert un restaurant. Cela marchait au début, puis à cause des charges et plein d'autres frais, j'ai dû arrêter. En 2010, j'ai repris contact avec le monde du football et j'ai rencontré Jean-Marc Guillou. Je suis parti faire un stage au Mali pendant un mois pour voir comment il fonctionnait. Ensuite, je suis allé voir les autres académies : en Algérie, en Belgique et en Égypte. Après, il y a eu des opportunités non concrétisées, notamment au Mali, mais cela ne s'est pas fait à cause de la guerre. On est restés en contact, et ils m'ont proposé le Vietnam. Comme ils lancent une académie à Hô Chi Min, ils ont pensé à moi pour diriger le centre. Je n'ai pas hésité longtemps avant d'accepter. J'aime bien les pays asiatiques depuis mon expérience au Japon.
Cela n'a pas été trop dur pour vous adapter avec ce changement soudain ? J'ai rapidement été mis dans le bain. Trois jours après mon arrivée, j'ai entamé la session de recrutement pour constituer un groupe d'enfants de 11 à 13 ans. J'ai vu jouer 6 000 enfants pour en garder 77, puis 24, avant de constituer le dernier groupe de 10. D'ailleurs, le recrutement n'est pas terminé. Je vais faire passer des nouveaux tests à des jeunes qui avaient été recalés. Je dois également bouger pour faire la tournée des écoles. Là, nous sommes à la première promotion, mais d'autres devraient suivre. Dans l'autre académie vietnamienne, ils sont 45. Les joueurs sont formés pendant un cycle de 7 ans à partir de 11 ans.
Jean-Marc Guillou est réputé pour pratiquer une méthode d'apprentissage basé sur le travail au ballon pieds nus. Comment se déroule l'apprentissage sans chaussures ? J'aurais aimé qu'on me mette pieds nus quand j'étais petit. Déjà, il n'y a pas l'inconvénient des paires de chaussures, des éventuelles ampoules et du poids des chaussures qui peut être un handicap pour se déplacer. Là, je joue avec eux et je suis également pieds nus. Après, ils auront des chaussures quand ils seront formés au niveau technique. C'est le football que j'aime, je suis dans mon élément. Ici, cela parle…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant