Durée du travail : Matignon n'a «pas l'intention de revenir» sur les 35 heures

le
21
Durée du travail : Matignon n'a «pas l'intention de revenir» sur les 35 heures
Durée du travail : Matignon n'a «pas l'intention de revenir» sur les 35 heures

Les 35 heures sont-elles la première pomme de discorde du nouveau gouvernement Valls ? Alors qu'Emmanuel Macron, le nouveau ministre de l'Economie, se déclare ce jeudi, dans une interview réalisée cependant dimanche, l'avant-veille de sa nomination, favorable à un assouplissement des 35 heures, Matignon dément tout projet en ce sens. Les réactions à un éventuel assouplissement des 35 heures se multiplient.

QUESTION DU JOUR. Faut-il remettre en cause les 35 heures ?

Matignon n'a «pas l'intention de revenir» sur les 35 heures. Le gouvernement «n'a pas l'intention de revenir sur la durée légale du travail à 35 heures, d'autant que l'organisation du temps de travail peut déjà être modulée dans les entreprises via des accords collectifs». «La modification éventuelle du contenu de ces accords, en particulier des accords de maintien de l'emploi, relève de discussions entre partenaires sociaux. Le gouvernement respectera ce dialogue social», affirment les services du Premier ministre, Manuel Valls. Emmanuel Macron «apportera toute son énergie et tout son talent au redressement économique de la France», ajoute Matignon.

François Rebsamen : «Pas question de remettre en cause la durée légale des 35 heures». «Il n'est pas dans le projet du gouvernement de la remettre en cause. La durée du travail, je le dis et le redis, c'est 35 heures. C'est la position du gouvernement», rappelle, le ministre du Travail  François Rebsamen au sortir d'une rencontre avec les élus de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR), en préalable à l'ouverture vendredi de l'Université d'été du PS à La Rochelle.

VIDEO. Rebsamen : «Pas question» de revenir sur les 35 heures

Bartolone opposé à une éventuelle modification des 35 heures.  «La gauche perd en crédibilité quand elle détricote une partie de ce qu'elle est et de ce qu'elle a construit par le passé. Comme socialiste, je suis attaché à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le vendredi 29 aout 2014 à 21:44

    Et si déjà ou faisait travailler réellement tous les fonctionnaires à 35 H/37 H par semaine au lieu d'une amplitude pour une partie d'entre eux entre 18 et 24 h !!!! puis en profiter pour ne pas remplacer tous ceux qui partent à la retraite, non !

  • benoitdh le vendredi 29 aout 2014 à 09:39

    C'est la valse à deux temps c'est beaucoup moins charmant c'est la valse à trois temps c'est beaucoup plus troublant etc Merci Jacques Brel pour ton intuition!

  • jean.e le vendredi 29 aout 2014 à 09:35

    il faut passer a la semlaine de 4 jours

  • knbskin le vendredi 29 aout 2014 à 09:05

    Tiens ! On parlait de "clarté", mais manifestement, dès qu'on touche à un "dogme" ou "marqueur de gauche", oou "avantage acquis", c'est la panique ! Rien ne change ... :D

  • restif1 le vendredi 29 aout 2014 à 08:51

    Beau tir de barrage. Finalement la matamore Valls ne changera pas grand chose

  • mfouche2 le jeudi 28 aout 2014 à 19:48

    Ne surtout pas remettre en cause une bonne mesure comme ça qui a plombé la France et rayé la valeur travail des petits cerveaux des travailleurs français

  • LeRaleur le jeudi 28 aout 2014 à 19:14

    Macron en a pris plein les dents à défaut ailleurs.

  • frk987 le jeudi 28 aout 2014 à 18:41

    comme vous dites "le raleur" et ça n'inaugure vraiment rien de bon............

  • frk987 le jeudi 28 aout 2014 à 18:12

    Je prévoyais le coup, je devais être le seul sur les forums à émettre de sérieux doutes sur la bonne volonté affichée, mais que le Medef tombe dans le panneau, c'est hallucinant.

  • lemonon1 le jeudi 28 aout 2014 à 17:33

    valls est pire que tous pour l'enfumage;ils étaient tous debout hier pour l'applaudire , ce qu'ils ont l'air cons aujourd'hui!