Durcissement fiscal sur l'assurance vie au 1er juillet

le
0

L'assurance vie est sans conteste le produit d'épargne préféré des Français. Depuis le 1er juillet 2014, un durcissement fiscal est en vigueur pour les contrats les plus importants.

Changement fiscal sur les gros contrats

L'assurance vie a la particularité de séduire tous les types d'épargnants, des plus modestes aux plus aisés. L'article 9 de la loi de finance rectificative du 29 décembre 2013 est entré en vigueur au 1er juillet dernier. Il prévoit désormais un durcissement fiscal pour les patrimoines les plus importants, investis en assurance vie.

Ainsi, la taxation sur les intérêts et plus-values a connu une augmentation. Elle est passée de 25% à 31,2%, au-delà de 852 500€ par bénéficiaire. Jusqu'alors, le taux de 25% s'appliquait aux contrats au-delà de la limite de 700 000€.

Les contrats les plus modestes, épargnés

Ce durcissement fiscal, on le comprend, ne concerne donc que la frange la plus aisée des investisseurs en assurance vie. Les contrats abritant un capital inférieur à 852 500€ ne sont pas touchés par cette mesure.

L'assurance vie, fiscalement attractive

Malgré ce coup de rabot supplémentaire, la loi de finance n'a pas mis en cause l'attractivité fiscale de l'assurance vie. Ce produit d'épargne reste un outil très performant pour se constituer un complément de retraite ou transmettre un patrimoine. Pour les sommes versées avant les 70 ans du souscripteur, abattement de 152 500€ reste en vigueur pour chaque bénéficiaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant