Durcissement au Soudan, les exemplaires de quatre journaux saisis

le
0
    KHARTOUM, 29 novembre (Reuters) - Les autorités soudanaises 
ont confisqué mardi les exemplaires de quatre journaux, décision 
qui, selon le rédacteur en chef d'un de ces titres, pourrait 
avoir partie liée avec des articles sur les manifestations 
anti-austérité. 
    La mise en vente des journaux Al Taïar, Aldjarida, Al Aïam 
et Al Youm a été empêchée, ont déclaré des employés de ces 
journaux à Reuters. 
    "La raison probable touche à la couverture par le journal 
des appels à la désobéissance civile", a dit le rédacteur en 
chef d'Al Taïar, Osman Mirghani. 
    Des manifestations ont eu lieu ce mois-ci après l'annonce de 
mesures d'austérité, au nombre desquelles des réductions des 
subventions sur les carburants et l'électricité et des 
restrictions sur certaines importations. 
    En outre, des militants ont appelé à de nouveaux actes de 
désobéissance civile pour cette semaine. 
    L'économie soudanaise est à la peine depuis la sécession du 
Soudan du Sud en 2011, qui a privé le pays des trois quarts de 
sa production pétrolière, source majeure de devises étrangères 
et de recettes pour l'Etat. 
    Quatre dirigeants de l'opposition ont été arrêtés mercredi 
dernier, et dimanche, les autorités ont ordonné la fermeture 
d'Omdourman, une chaîne de télévision privée qui diffusait 
depuis six ans. 
 
 (Khalid Abdelaziz; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant