Dur, dur, le sport pour les dents des enfants

le , mis à jour à 09:00
1
Dur, dur, le sport pour les dents des enfants
Dur, dur, le sport pour les dents des enfants

En cette période de préinscription pour les activités périscolaires, la Fédération française d'orthodontie (FFO) s'inquiète de l'engouement pour les sports dits extrêmes. Ils sont, en effet, responsables d'une augmentation des chocs sur les dents des jeunes. Attention, donc, au BMX, à la boxe ou au rugby... On dénombre chaque année plusieurs milliers d'accidents impliquant des traumatismes de la face liés à la pratique d'un sport, qui « peuvent aller d'un simple hématome à des lésions des parties molles ( NDLR : comme les lèvres ou la langue), jusqu'à des traumatismes plus graves comme une expulsion de dents ou des fractures osseuses », explique le docteur Jean-Baptiste Kerbrat, stomatologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

 

Portez des protections

 

De 12 à 18 ans, c'est l'âge des sports d'équipe (football, rugby...) ou de contact (kick-boxing, full-contact...). Les bienfaits sont nombreux : esprit de compétition, affirmation de soi au sein d'un collectif, respect des règles et de l'adversaire... Mais, pour les dents, les chutes, les coups, les chocs peuvent être redoutables. La FFO recommande donc le port d'un protège-dents. « De nombreuses études ont en effet démontré qu'il aide à prévenir des fêlures et des fractures dentaires. Il protège également les lèvres, les gencives ainsi que tous les autres tissus mous présents dans la bouche. » Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les enfants portant un appareil dentaire sont davantage protégés. En effet, en cas d'impact, la force du choc est répartie sur l'ensemble des dents, ce qui ne justifie pas l'économie d'un protège-dents.

 

Consultez rapidement en cas de choc

 

Entre 7 et 10 ans, c'est l'âge de la trottinette, du roller, du skate et du vélo. Si l'on pense souvent à leur protéger la tête, on oublie la denture. « Que la dent soit ou non cassée, un traumatisme est toujours une urgence. Plus la prise en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    Ce problème ne date pas de hier, il y a 50 ans j'ai vu un malheureux gamin se casser les 8 incisives avec des barres parallèles, le gamin forcé par le prof de gym complétement azimuté comme c'est la norme dans cette profession où ces individus un peu light du cerveau forcent les enfants à faire des trucs dont ils sont incapables.