Dupraz : « Un crime que le TFC descende »

le
0

Satisfait par la prestation de ses hommes à Saint-Etienne (0-0), Pascal Dupraz a encore réservé un beau numéro aux journalistes présents en conférence de presse. Le coach du TFC croit plus que jamais au maintien de son équipe.

Pascal Dupraz, quel est votre sentiment après ce match nul entre Saint-Etienne et Toulouse (0-0, 36eme journée de L1) ? Je ressens une grande fierté. C’est pour ce genre de matchs et ce genre d’attitudes que j’aime personnellement le foot. Après, le foot est quelques fois cruel. Il aurait pu l’être davantage sur le peu d’occas’ de Saint-Etienne. On aurait pu perdre cette rencontre. Toujours est-il que le score est heureux pour les Stéphanois. Nous avions les occasions pour tuer le match dès le premier quart d’heure. Qu’avez-vous pensé de l’arbitrage ? Quelques buts ont été invalidés… Malheureusement, cela ne tombe pas dans le bon sens pour nous. Ce n’est pas parce que je suis convoqué à la commission de discipline (de la LFP) mais j’ai apprécié l’arbitrage de M.Jaffredo. C’est souvent le cas avec lui et ses assesseurs. Il a été très bon, sauf parfois dans l’instant T mais, l’esprit du foot, c’est, quelque fois, quand le ballon rentre, de le laisser rentrer car c’est dur de marquer des buts. On s’en est aperçu. Cette fois-ci, c’était un demi-micron peut-être qui nous empêche de voir l’un de ces buts validés. C’est comme ça. Il ne faut pas se lamenter. Comment envisagez-vous cette fin de saison ? On a repris un point sur nos concurrents directs. Je suis très content. Il nous reste deux rencontres à disputer et six points à glaner. Cela sera chaud bouillant. Je persiste à penser que le TFC mérite de rester en Ligue 1, sur ce qu’il produit depuis quelques matchs. Maintenant, le mérite et l’histoire, cela ne fait pas bon ménage donc on verra le sort que la Ligue 1 réservera aux joueurs de ce club qui est un club plein de vitalité, quoi qu’on en dise. C’est un beau club sur lequel on pourrait construire dans les saisons à venir.

Dupraz : « Je suis un bon tacticien »

Vous auriez pu prendre deux points de plus si vous n’étiez pas tombé sur un gardien comme Stéphane Ruffier… C’est un très bon gardien, on le sait. Mais, depuis que le foot est foot, il y a des gardiens de but et il vaut mieux en avoir des bons que des mauvais. Saint-Etienne a de la chance d’en avoir un bon. Il boude Steph’ car il ne veut pas aller en sélection je crois, c’est ça ? Steph, arrête de bouder, vas-y (rires). Avec Didier Deschamps, qui est un maestro et qui conduira l’équipe de France au titre, cela serait dommage que Stéphane se prive de cet événement-là. Mais ça n’est que mon avis. Je vais déjà m’occuper de mon équipe sinon je vais me faire taper sur les doigts (sourire). Pourquoi avez-vu opté pour un 4-4-2 à plat plutôt que votre 4-3-3 ? Vous vous en foutez de ce que je pense mais je pense que je suis un bon tacticien. Je ne suis pas qu’un type qui s’exprime devant les micros et qui dit ce qu’il pense de temps à autre. Le rôle d’un entraîneur est de poser des problèmes à l’adversaire mais aussi de mettre son équipe dans de très bonnes dispositions tactiques. Celui qui me dit ce soir (samedi) que le TFC n’est pas bien organisé, c’est qu’il ne comprend définitivement pas grand-chose au football. C’est le rôle des entraîneurs et j’en suis un et fier de l’être. J’ai envie encore de le démontrer avec des moyens humains plus importants que j’ai eu à diriger jusqu’alors, même si les effectifs que j’ai dirigés à l’ETG m’ont rempli de fierté. Est-ce une fierté d’avoir fait plus que rivaliser avec Saint-Etienne ? Saint-Etienne a beaucoup lutté pour ne pas perdre ce soir. C’est davantage Saint-Etienne qui s’est employé pour nous empêcher de l’emporter. Encore une fois, j’ai deux attaquants qui sont juste géniaux (Wissam Ben Yedder et Martin Braithwaite) et qui ont une qualité rare. Il se trouve que ce soir ils n’étaient pas en réussite mais il y a fort à parier que, dans les semaines à venir, tout ceci sera oublié. Quand je vois leur qualité, je me dis que cela serait un crime que le TFC descende en Ligue 2. Avant de s’en aller, ils ont envie de laisser leur club au meilleur niveau donc c’est bon signe. Propos recueillis par Anthony Ravas, à Saint-Etienne
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant