Dupraz : « Je n'aime pas le loto sportif »

le
0

Avant le déplacement de samedi à Saint-Etienne (17h00, 36eme journée de Ligue 1), Pascal Dupraz a tenu à rappeler que la courte défaite contre Lyon samedi dernier (2-3) ne changeait rien à la mission maintien du TFC. Pas favoris face aux Verts, les Toulousains devront tout faire pour prendre des points.

« Si nous regardons bien le contenu des deux dernières rencontres, nous pouvons avoir l'assurance que nous prendrons des points lors de nos trois prochains rendez-vous. Mon discours reste toujours le même, nous allons nous maintenir. Il reste neuf points à engranger. » Comme depuis son arrivée sur le banc du TFC, Pascal Dupraz a tenté de propager son optimisme dans la salle de presse jeudi, à deux jours du déplacement de Toulouse à Saint-Etienne. Battus par Lyon samedi dernier (2-3) au terme d’un rencontre d’une grande intensité, les coéquipiers d’Alban Lafont ont grillé leur dernier joker dans la course au maintien. Mais à trois journées de la fin de la saison, rien n’est encore perdu pour les Violets, qui pointent à quatre longueurs du premier non-relégable, le Gazélec Ajaccio.

« Les joueurs peuvent être fiers de ce qu’ils réalisent »

« Pour l'emporter, nous devons gommer nos erreurs et en provoquer de l'autre côté du terrain, a expliqué Pascal Dupraz. Nous ne sommes pas passés loin face à Lyon mais c’était peut-être trop tôt pour le maintien. Mon action, c'est de mettre en lumière les efforts des joueurs toulousains. Aujourd'hui, ils peuvent être fiers de ce qu'ils réalisent mais ce n'est pas encore suffisant. Seuls les joueurs seront responsables d'un maintien ou d'une descente. » Et comme face à Lyon la semaine dernière, Toulouse devra réussir un match plein pour espérer un résultat positif à Geoffroy-Guichard. Les Verts restent en effet sur cinq victoires de rang et sont en course pour une place sur le podium.

« Je suis certain de la belle fin de l’histoire »

« Franchement, je ne sais même pas pourquoi nous nous déplaçons du côté de Saint-Etienne ce week-end, s’est amusé l’entraîneur toulousain. Notre adversaire reste sur cinq victoires consécutives en championnat, sans encaisser le moindre but. Mais ce qu'il y a de formidable dans notre sport, c'est que l'on ne connait jamais un résultat par avance. Le football est beau. Le 19eme peut battre le premier. Le TFC vendra chèrement sa peau. Personne ne parie sur nous mais ce n'est pas grave, je n'aime pas le loto sportif. Moi, c'est le PMU », a-t-il lancé aux journalistes avec son franc-parler habituel. Pascal Dupraz en joue. Il le sait. Mais c’est aussi sa communication qui a ravivé la flamme à Toulouse. « Je suis certain de la belle fin de l'histoire », jure-t-il.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant