Dupont-Aignan veut un débat télévisé entre les dix candidats

le
0

PARIS (Reuters) - Nicolas Dupont-Aignan va saisir ce mercredi le Conseil constitutionnel pour réclamer l'organisation d'un débat télévisé entre les dix candidats à l'élection présidentielle en France, indispensable selon lui à l'exercice de la démocratie.

Le candidat souverainiste va adresser un courrier officiel au président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré dont un exemplaire sera également transmis au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), a dit à Reuters son directeur de campagne Damien Lempereur.

"L'idée c'est d'attirer l'attention de Jean-Louis Debré sur le fait que la sincérité du scrutin et la légitimité du prochain président sont en danger", a-t-il indiqué. "On ne peut pas imaginer une élection s'il n'y a pas de débat contradictoire entre les candidats qui ont été investis par le Conseil constitutionnel pour cette élection".

Dans une interview à BFM TV-RMC, Nicolas Dupont-Aignan a dénoncé mercredi l'absence de débat entre les candidats à l'Elysée avant le premier tour fixé au 22 avril, relevant qu'il y en avait eu lors de la primaire socialiste, "une élection privée".

"Les deux principaux candidats (François Hollande et Nicolas Sarkozy) ne peuvent pas affronter la contradiction d'un Jean-Luc Mélenchon, de moi-même, de Mme Le Pen, de François Bayrou", a-t-il affirmé, faisant référence au candidat du Front de gauche, au leader centriste et à la présidente du Front national. "Ils ne tiennent pas cinq minutes en face de moi, parce qu'ils mentent aux Français."

L'échange pourrait passer par un débat à dix ou une série de débats entre cinq candidats, tirés au sort, précise l'équipe de campagne du candidat de Debout la République, crédité de 1% des intentions de vote dans les sondages.

Marine Pennetier, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant