Dupont-Aignan : «Un premier tour tronqué»

le
0
PRÉSIDENTIELLE - Le candidat souverainiste dénonce l'arrêt des débats télévisés.

Nicolas Dupont-Aignan pense que le «statut» de candidat officiel va lui être favorable. «Je serai le seul candidat non UMP de la droite républicaine, le seul à exprimer une voie alternative», après les retraits d'Hervé Morin, Christine Boutin et Dominique de Villepin, fait-il remarquer.

Fort de ses 730 parrainages, «un bon signe de confiance des maires», le président de Debout la République va lancer un appel au Conseil constitutionnel, au CSA et aux chaînes de télévision pour que les émissions politiques «ne soient pas arrêtées au moment où l'égalité des temps de parole entre les candidats devient la règle». Le souverainiste juge «scandaleux qu'il n'y ait plus de débat contradictoire avant le premier tour, alors qu'il y a eu deux débats aux heures de grande écoute pendant les primaires socialistes, qui étaient une élection privée». Selon lui, «On aura un premier tour tronqué».«La vérité, c'est que ni Nicolas Sarkozy ni François Hollande ne veule

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant