Dupont-Aignan : «UMP et PS sont hors course» 

le
2
Le président de Debout la République prône le protectionnisme face au «déclin permanent».

«Le problème de fond n'est pas réglé», a déclaré lundi Nicolas Dupont-Aignan, député non-inscrit de l'Essonne et candidat de la formation Debout la République à la présidentielle. Invité du «Talk Orange-Le Figaro», il a estimé que Nicolas Sarkozy se préparait à mener une «politique qui plongerait la France et le continent européen dans une récession qui ne réglera rien» et qu'il ne proposait «pas de solutions».

N'attendant «rien» du G20, il a affirmé : «Rien ne sert de pomper éternellement le contribuable. Si on ne règle pas la cause fondamentale des déficits et de la dette, on ne réglera rien.» Et selon lui, cette cause est double. Il y a d'abord un «euro trop cher qui asphyxie l'économie française» et pourrait provoquer «un désastre économique, social et politique». Il y a ensuite «le libre-échange déloyal qui pousse aux délocalisations». Reprenant un de ses leitmotivs, Nicolas Dupont-Aignan a dénoncé «l'argent sale de la misü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4960905 le mardi 1 nov 2011 à 09:01

    Dupont-Aignan est un des rares politiques à avoir des convictions et à les servir.

  • georg199 le mardi 1 nov 2011 à 08:56

    Rigoo ! et on fait comment ?Les critiques tout le monde peut en faire mais apporter des solutions viables, c'est autre chose....