Dupont-Aignan prépare déjà les européennes

le
0
Le député de l'Essonne espère franchir le cap des 5 % en 2014.

Une défaite, une victoire: pour Nicolas Dupont-Aignan, le printemps 2012 aura soufflé le chaud et le froid. Chaude et réconfortante, sa large victoire aux élections législatives de juin dans l'Essonne (plus de 61 % des voix), malgré la présence d'un candidat de l'UMP qui l'a privé de réélection dès le premier tour.

Glacial, en revanche, le score du président de Debout la République (DLR) au premier tour de l'élection présidentielle: seulement 1,79 % et 644.000 voix, alors qu'il aurait tant voulu distancer au moins Eva Joly (2,31 %). La ferveur électorale retombée, il veut ne regarder que les éléments positifs de cette campagne: le fait d'avoir obtenu 750 parrainages de maires après un marathon de plus d'un an dans les communes de France ; les bons sondages de notoriété dont il est désormais gratifié ; et les résultats des candidats de Debout la République aux législatives, qui lui permettent d'accéder au financement public à raison d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant