Duflot-Valls : histoire d'une incompatibilité

le
0
Cécile Duflot a fait un petit pas en avant en déclarant être prête au rassemblement.
Cécile Duflot a fait un petit pas en avant en déclarant être prête au rassemblement.

Le 1er avril est une date symbolique pour eux deux. Il y a tout juste un an, elle claquait la porte du gouvernement et, maintenant, elle fête ses 40 ans. Il y a tout juste un an, il arrivait à Matignon. Cécile Duflot et Manuel Valls sont synchrones, mais pas vraiment sur la même longueur d'onde. Par interviews croisées, ils ont communiqué aujourd'hui sur leurs désaccords. Alors que le Premier ministre a, ce matin sur BFM TV, rouvert la porte aux écologistes en leur proposant d'entrer au gouvernement s'ils acceptaient un "pacte" avec les socialistes, l'ex-ministre du Logement a prévenu dans Le Monde, daté du 1er avril, qu'elle ne s'alignerait pas.

Celle qui avait misé sur une alliance avec le Front de gauche a cependant fait un pas en avant en déclarant être "prête au rassemblement". Inquiète après la déroute des départementales, la majorité se rend compte qu'elle aura besoin de toutes les voix de gauche aux régionales et en 2017. Après s'être montré ferme, dimanche dans le JDD, en affirmant qu'un remaniement n'était pas "l'urgence", Valls fait machine arrière aujourd'hui en tendant la main aux écolos. Problème : ils n'ont jamais été aussi divisés entre les pro et les anti-gouvernement. Une scission se prépare le 4 avril, à l'initiative des présidents de groupe Jean-Vincent Placé, François de Rugy et Barbara Pompili.

Hollande ne peut faire abstraction de Duflot

Mais François Hollande sait qu'il ne peut faire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant