Duflot réaffirme son soutien à sa «copine» Joly pour 2012

le
0
La patronne des écolos se défend de chercher «à savonner la planche» de l'ancienne juge.

Il y a quelques années, en parlant d'elle-même, Cécile Duflot disait avoir «le charisme d'une huître». Depuis, la patronne des écolos a pris de la bouteille. Désormais plus à l'aise devant un auditoire ou à la télé, elle n'en a pas moins conservé le goût pour les métaphores animalières. «Aujourd'hui, je suis une espèce de dugong paisible», a-t-elle confié hier en marge d'un point presse sur les enjeux du sommet sur le climat, qui s'ouvre lundi à Cancun au Mexique.

Il n'en demeure pas moins. Tout «mammifère marin affectueux» (définition commune d'un dugong) dise-t-elle être, Duflot peut se métamorphoser en redoutable prédatrice des mers quand on la cherche. Depuis quelques jours, la secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts, le nouveau parti écolo créé à Lyon il y a quinze jours, ne décolère pas. Objet de son courroux : cette petite phrase d'un cadre de son parti, cité par l'AFP, l'accusant de «chercher à savonner la planche» de l'ancienne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant