Duflot presse Hollande d'accélérer le rythme sur l'écologie

le
16
CÉCILE DUFLOT APPELLE FRANÇOIS HOLLANDE À INTENSIFIER LES EFFORTS SUR L'ÉCOLOGIE
CÉCILE DUFLOT APPELLE FRANÇOIS HOLLANDE À INTENSIFIER LES EFFORTS SUR L'ÉCOLOGIE

PARIS (Reuters) - Cécile Duflot presse François Hollande d'accélérer le rythme en matière d'écologie, deux jours après le limogeage de Delphine Batho qui a fragilisé un peu plus la position des Verts au sein du gouvernement.

La ministre du Logement et ancienne chef de file d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) explique dans Le Monde de jeudi avoir "mal" vécu l'éviction de la ministre de l'Ecologie, limogée après avoir critiqué le "mauvais budget" alloué à ses services.

Cet épisode a ravivé les tensions déjà vives au sein de la majorité.

"Jusqu'alors, la question de notre présence au gouvernement ne se posait pas, mais je suis obligée de reconnaître que je me la suis posée hier", indique Cécile Duflot dans les colonnes du Monde. "Où suis-je le plus utile? Je suis résolue à n'être ni une observatrice désolée de la situation ni une spectatrice du renoncement."

Pour la ministre du Logement, seule représentante d'EELV au gouvernement avec le ministre chargé du Développement Pascal Canfin, Delphine Batho "s'est exprimée sur un sujet sensible qui touche à une réalité, c'est-à-dire passer à l'acte en matière d'écologie."

"Pour moi, apparaît la nécessité d'un véritable second souffle", souligne Cécile Duflot. "Les rendez-vous de l'automne sur la transition énergétique, le budget et la fiscalité environnementale, qui étaient déjà très importants, deviennent brûlants."

A l'issue d'une réunion de crise organisée en urgence mardi soir, les Verts ont exclu de quitter le gouvernement dans l'immédiat mais ont prévenu qu'ils jugeraient les engagements du gouvernement à la rentrée sur le budget 2014.

"Chacun voit bien qu'il faut aller beaucoup plus loin en matière de transition énergétique", estime Cécile Duflot. "Il est impossible d'en rester là, l'urgence commande d'accélérer le rythme".

"Il y a un glissement qui ne laisse pas de place à l'écologie et qu'il faut arrêter", ajoute-t-elle.

François Hollande et Jean-Marc Ayrault doivent mener ce changement, faute de quoi les Verts tireront "toutes les conséquences de manière sereine et avec beaucoup de regrets".

Concernant les élections de municipales de 2014, où les écologistes n'ont d'espoir d'obtenir des élus que par un accord avec le PS, Cécile Duflot estime que la "démocratie doit vivre".

"Il faut que l'on puisse voter pour des écologistes dans des élections où il y a deux tours", dit-elle. "On n'obligera jamais des électeurs à voter pour tel ou tel en essayant d'assécher le débat."

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9810937 le jeudi 4 juil 2013 à 14:44

    @js31 : de quelle précédante habitude vous parlez ? "nous" n'avons jamais été dans la situation que vous décrivez.... on reste encore le grenier du monde et personne ne voit venir la famine !

  • gnapi le jeudi 4 juil 2013 à 14:43

    "le jour ou l'hémisphère nord n'aura plus rien a manger et que les denrées alimentaires importées seront hors de prix pour la majorité des habitants, alors on se mettra a l'écologie"Même pas dit: les minsitres de l'écologie auront encore à manger. Eux.

  • gnapi le jeudi 4 juil 2013 à 14:42

    Comment être pour l'écologie dans les urnes au regard des personnalités politiques proposées ? des opportunistes ou des illuminés. L'un des rares à être de conviction a préféré quitté le mouvement.

  • M7403983 le jeudi 4 juil 2013 à 14:33

    L'écologie verte raisonnée et raisonnable OUI, et non pas rouge, hyper politisée comme celle prônée par Duflot

  • js31 le jeudi 4 juil 2013 à 13:11

    le jour ou l'hémisphère nord n'aura plus rien a manger et que les denrées alimentaires importées seront hors de prix pour la majorité des habitants, alors on se mettra a l'écologie, mais il sera trop tard... Cela devient une fâcheuse et frustrante habitude...

  • alainb57 le jeudi 4 juil 2013 à 13:05

    Paradoxe Francais : les Francais sont pour l'écologie ....mais pas dans les urnes. L'écologie, en tant que mouvement politique, ne pèse rien alors qu'elle est cruciale pour l'avenir de notre planète. Ce sera pour les générations futures....

  • M835627 le jeudi 4 juil 2013 à 13:00

    Mais tu n'es utile nulle part et surtout pas à ton poste, ni à personne excepté ta famille, ma pauvre fille! Tires en les conclusions et dégages, mais la soupe est trop bonne, n'est ce pas?

  • js31 le jeudi 4 juil 2013 à 12:46

    c'est théorique!!! il faudrait encore raisonner décemment et arrêter l'hypocrisie!!!

  • d.jousse le jeudi 4 juil 2013 à 12:43

    FH et JMA se font mener par les verts. Un tas de mous.

  • M7403983 le jeudi 4 juil 2013 à 12:41

    C'est curieux , des ministres qui font leur "doléances" dans Le Monde !! A la télé sur France 2 à 20h avec qui vous savez, ce serait encore mieux !!