Duflot mise sur le retour des assureurs dans le logement

le
5
La ministre maintient l'objectif de construire 500 000 logements par an, malgré la crise.

La ministre du Logement, Cécile Duflot, persiste et signe: même si on a construit moins de 345.000 logements en 2012 en France, elle croit toujours possible d'en bâtir 500.000 cette année, un des engagements de François Hollande pendant sa campagne. En tout cas, c'est ce qu'elle a affirmé lundi en présentant ses v½ux à la presse: «L'ambition est très élevée, mais nous nous donnons les moyens d'y arriver.» Un optimisme que ne partage pas la Fédération française du bâtiment, qui table sur seulement 315.000 nouveaux logements en 2013.

Pour tenter de relever son défi - qui semble pour l'heure hautement irréaliste -, Cécile Duflot va jouer sur plusieurs nouveaux leviers dans les prochains mois. D'abord, elle compte faire revenir les compagnies d'assurance-vie dans le logement. En clair, inciter ces acteurs à financer la construction de logements intermédiaires, c'est-à-dire avec des loyers supérieurs à ceux pratiqués dans les HLM, mais inférieurs à ceux des appartements sur le marché libre. Tout cela dans les grandes villes où les besoins sont le plus forts. «Le chantier est à l'étude», glisse-t-elle énigmatique.

Ce n'est pas gagné, car la rentabilité de l'immobilier résidentiel n'est pas très attractive pour ces compagnies. Emmanuel Macron, le secrétaire général adjoint de l'Élysée, s'est emparé du sujet. Il a déjà réuni début janvier cinq patrons intéressés par cette initiative (Nexity, Bouygues Immobilier, Gecina, l'assureur Predica et SNI, un gros opérateur de HLM).

Les assureurs-vie ciblés

Une autre réunion est programmée rapidement, avec comme objectif d'imaginer un dispositif dans les deux prochains mois. «Pour donner envie aux compagnies d'y aller, on pourrait leur rappeler que l'assurance-vie est une gigantesque niche fiscale qui n'est pas garantie ad vitam aeternam, explique un expert. Si 1 % de la collecte de l'assurance-vie était investi en immobilier résidentiel, cela ferait 50.000 logements neufs par an.»

Ensuite, Cécile Duflot prépare une loi sur le logement et l'urbanisme, qui devrait être présentée au Conseil des ministres en juin et examinée au Parlement en septembre. Dans ce texte, on trouvera, par exemple, des moyens de limiter les recours abusifs contre les permis de construire qui empêchent le démarrage d'un certain nombre de chantiers.

Parmi les pistes envisagées, figurera également l'interdiction d'acheter des biens immobiliers à ceux reconnus coupables de recours mafieux...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faeric le jeudi 31 jan 2013 à 08:32

    "on pourrait leur rappeler que l'assurance-vie est une gigantesque niche fiscale qui n'est pas garantie ad vitam aeternam"Faux les fonds en euros sont garantis. Ca sent encore une arnaque par une modification sauvage.

  • hbaudry1 le lundi 28 jan 2013 à 14:37

    Les français le savaient ils ont pourtant votés pour ce gouvernement ou plutôt contre le prédcédent et voila le résultat !

  • M6762365 le mardi 22 jan 2013 à 16:19

    Duflot ministre c'est quand même le comble de la politique politicienne...juste car une alliance a été négociée...

  • M9810937 le mardi 22 jan 2013 à 12:27

    Mlle Duflot : baissez les prélèvements obligatoires sur l'immobilier !, vous avez assez gagné (sans risque et sans rien investir : assis dans votre fauteuil !) grâce à cette politique de prix fort !

  • ppww le mardi 22 jan 2013 à 11:26

    comment peut on avoir eu de si bons ministres? on se le demande!