Duflot éliminée, Placé dénonce le "suicide collectif" des Verts

le
5
    PARIS, 20 octobre (Reuters) - Jean-Vincent Placé, qui a 
quitté Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en 2015, a dénoncé jeudi 
"une forme de suicide collectif" des écologistes au lendemain de 
l'élimination de Cécile Duflot au premier tour de leur primaire 
pour la présidentielle de 2017. 
    L'ancienne ministre du Logement de François Hollande échoue 
en troisième position, avec 24,41% des voix, derrière 
l'eurodéputée Michèle Rivasi (30,16%) et Yannick Jadot (35,61%), 
ancien de Greenpeace et proche des milieux associatifs. 
  
    Jean-Vincent Placé, aujourd'hui secrétaire d'Etat à la 
Réforme de l'Etat, a estimé sur France 2 que Cécile Duflot, "de 
loin la meilleure", payait "l'ingratitude des Verts" qu'il 
compare à une organisation sectaire. 
    "C'est ça qu'elle paie, le côté coupeurs de tête des Verts 
qui continuent un peu dans une forme de suicide collectif, un 
peu Temple solaire, quoi. C'est-à-dire qu'on continue dans la 
secte et puis on essaie de qualifier deux personnes que personne 
ne connaît", a-t-il déclaré. 
    "On ne peut pas être très content, il y a deux jours, du 
corps électoral, du fait qu'il y ait plus de votants à 
l'extérieur du parti qu'à l'intérieur, et quand le résultat ne 
convient pas, de considérer que c'est un sabordage de l'écologie 
politique, je crois que c'est le contraire", a répliqué Yannick 
Jadot sur France Info. 
    "Le pari qu'on fait celles et ceux qui ont voté, c'est de 
dire l'écologie politique aujourd'hui elle est testée (...) à 
plus de 10%", a-t-il estimé. 
    "Le chemin que je veux engager, c'est d'élargir le socle 
électoral de l'écologie politique parce qu'à la fois on 
s'émancipera du quinquennat Hollande et on remettra l'écologie 
au coeur de notre discours. On aura une campagne qui sera sur la 
crédibilité, la vie quotidienne, la protection de la nature", 
a-t-il déclaré. 
    Pour Daniel Cohn-Bendit, ancien membre des Verts, les 
écologistes ont fait "payer" à Cécile Duflot "le moi moi moi". 
"Europe Ecologie c'était elle et c'est la catastrophe politique, 
donc ils l'ont éjectée", a-t-il dit sur Europe 1. 
    "Le reste d'Europe-Ecologie a voulu revenir sur les 
fondamentaux", a-t-il jugé. 
    La secrétaire d'Etat à la Biodiversité Barbara Pompili, qui 
a quitté elle aussi EELV en 2015, s'est montrée sévère à 
l'endroit de Cécile Duflot. 
    "Cécile Duflot a abîmé l'écologie", a-t-elle déclaré sur 
LCI. "Quand on a une stratégie d'isolement, on finit seule", 
a-t-elle souligné. 
 
 (Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a un mois

    Placé et Dufflot même tabac, je ne fume pas, merci.

  • frk987 il y a un mois

    Il balise de perdre sa gamelle !!!!

  • M7163258 il y a un mois

    "Il fait quoi d'ailleurs au gvt ?" Il s'est placé c'est tout!!!

  • M7097610 il y a un mois

    Jadot est excellent. Placé est jaloux car depuis qu'il est au gvt, il a peut être fait plaisir à sa maman mais plus personne n'entend parler de lui. Il fait quoi d'ailleurs au gvt ?

  • mipolod il y a un mois

    Ce n'est pas un suicide collectif, c'est un effet d'aubaine et de salubrité publique. La disparition des eelv n'émeut que les écolos et personne d'autre.