Duflot accuse Valls d'avoir fait disparaître la gauche

le
4
CÉCILE DUFLOT ACCUSE MANUEL VALLS D'AVOIR FAIT DISPARAÎTRE LA GAUCHE
CÉCILE DUFLOT ACCUSE MANUEL VALLS D'AVOIR FAIT DISPARAÎTRE LA GAUCHE

PARIS (Reuters) - L'ancienne ministre écologiste Cécile Duflot dénonce dans une interview à charge contre Manuel Valls la politique du Premier ministre, qu'elle accuse de puiser dans les propositions de l'extrême droite et d'avoir fait "disparaître la gauche".

Dans cet entretien publié mardi sur le site de Paris Match, la députée de Paris dresse la liste des reproches qu'elle lui fait, en particulier au sujet du débat sur la déchéance de nationalité qui agite la gauche depuis plusieurs semaines.

"Il a tort dans l’analyse, tort dans l’idée que la tactique et l’habileté vont leur permettre de sortir de cette situation, tort dans la manière d’exprimer quelque chose qui s’apparente à une autorité virile dans un moment où on a besoin d’intelligence, de souplesse, de réactivité", dit-elle.

"A force de trianguler et de reprendre toutes les thématiques de la droite voire même aujourd’hui de l’extrême droite avec la déchéance, Manuel Valls a fait disparaître la gauche", juge également Cécile Duflot.

"Le mot même (de gauche) est abîmé", ajoute l'ancienne secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

La députée, qui a quitté son ministère du Logement en mars 2014 lorsque Manuel Valls s'est installé à Matignon, n'épargne pas non plus François Hollande, dont le principal tort est de s'être "éloign(é) du socle de sa victoire de 2012".

"La responsabilité du président de la République est grande bien sûr, et il pourrait faire autrement. Mais autour de lui il y a un gouvernement qui fait silence, des parlementaires qui votent le contraire de ce qu’ils pensent", selon Cécile Duflot.

Depuis que François Hollande a annoncé en novembre son intention d'étendre la déchéance de nationalité aux binationaux nés français convaincus de terrorisme, le gouvernement peine à trouver un consensus sur cette question.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ericlyon il y a 10 mois

    Il y a longtemps qu'il n'y a plus de gauche unie : plusieurs extrêmes gauches qui ne s'entendent pas entre elles et qui ne peuvent pas voir le reste de la gauche, un parti communiste et un front de gauche qui ont beaucoup de mal à se mettre d'accord, des verts qui ne sont pas unie au sein de leur parti qui comprend 3 ou 4 courants différents et enfin les contestataires du PS tout ça représentant au total moins de 15% !

  • dgui2 il y a 10 mois

    Seuls les énarques de la promotion Voltaire vont voter HOLLANDE en 2017..... Pourvu qu'il n'y ait pas de primaire à gauche et que ce soit lui le candidat.

  • M7403983 il y a 10 mois

    Nous ne pouvons que lui conseiller de se présenter pour 2017 afin de faire représenter ses vraies valeurs et non de critiquer sans engagement formel !!!! .

  • er3dw il y a 10 mois

    Et elle ? elle à fait disparaitre l'immobilier. Elle doit dégager après avoir été jugée