Duel serré à Marseille entre un candidat FN et une dissidente PS

le
2
Duel serré à Marseille entre un candidat FN et une dissidente PS
Duel serré à Marseille entre un candidat FN et une dissidente PS

MARSEILLE (Reuters) - Le duel entre le candidat du Front national Stéphane Ravier et la dissidente socialiste Sylvie Andrieux s'annonce particulièrement serré dans la troisième circonscription de Marseille, un second tour de scrutin législatif qui se jouera dimanche sur fond d'affaire judiciaire.

Députée sortante briguant un quatrième mandat, Sylvie Andrieux a été privée d'investiture par la direction du PS après son renvoi fin mai devant le tribunal correctionnel pour une affaire présumée de détournement de fonds publics.

"Enlever une investiture, ce n'est pas enlever la qualité de socialiste. Ici, on n'a pas besoin d'un label pour respirer et incarner cette valeur", affirme celle qui se présente comme le "dernier rempart face à la poussée du Front national".

Devant le danger de voir cette circonscription tomber dans l'escarcelle du parti d'extrême droite, les rangs de gauche se sont resserrés autour de la candidate dissidente.

La candidate du Front de gauche (11,19%), qui avait en vain réclamé avant le premier tour une prise de position du PS en sa faveur, a finalement appelé à voter pour la député sortante. Celle d'Europe Ecologie-Les Verts (3,05%) lui a emboîté le pas.

C'est un réservoir de voix appréciable, mais pas forcément suffisant pour assurer un nouveau succès de Sylvie Andrieux, qui a subi une forte érosion de son socle électoral passé de 38,59% des suffrages en 2007 à 29,80% des voix dimanche dernier.

Arrivée troisième au premier tour et dans l'incapacité de se maintenir avec 20,21 % des voix, la candidate UMP a pour sa part laissé la "liberté de choix" à ses électeurs.

VINGT-SEPT VOIX D'ÉCART

Ultime affront pour la députée sortante, elle a terminé derrière son adversaire frontiste par 27 voix d'écart.

Ce coup de semonce a contraint le Parti socialiste à sortir de sa réserve pour appeler ses électeurs à faire barrage au Front national en votant pour celle qu'il a pourtant déchue de son investiture.

"Au Parti socialiste, on chasse le naturel et il revient au galop. On fait mine de mettre en place une République irréprochable et on ne peut s'empêcher de retomber dans les magouilles", juge pour sa part Stéphane Ravier, la tête de file du parti de Marine Le Pen dans les Bouches-du-Rhône.

Sur ce territoire en souffrance, où le chômage atteint des taux importants dans les tours de béton qui hérissent l'horizon, le vote extrémiste a proliféré sur le terreau de la crise.

"La crise n'est jamais que la concrétisation de ce que nous annonçons depuis longtemps", affirme Stéphane Ravier qui se voit volontiers franchir les portes de l'Assemblée nationale. "Mais aujourd'hui le vote pour le Front national est un vote de conviction, pas seulement un vote de crise".

"Je n'ai que 27 voix d'avance au premier tour, mais je me contenterai de cet écart minime dimanche prochain. La dynamique est de mon côté", conclut celui qui mène sa deuxième campagne législative dans ces quartiers déshérités du nord de la ville.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le jeudi 14 juin 2012 à 12:56

    Electeurs marseillais, seriez-vous disposés à voter pour une mise en examen pour DETOURNEMENT DE FONDS PUBLICS ??? Décidément, le PS ne recule devant rien ! N'était-ce pas votre "moi, président, je ..." qui voulait et avait annoncé une république irréprochable ?

  • chatnour le jeudi 14 juin 2012 à 12:54

    Réagissez dimanche ! A DROITE TOUTES, encore plus qu'au 1er tour !! Si vous aviez un doute, la preuve est faite : ce gouvernement ne peut se maintenir qu'avec les voix des vers et du chantre de l'idéologie communiste qui ne prospère que sur le terreau du totalitarisme et de la privation des libertés ! Voulez-vous un gouvernement rose-ver-rouge incapable face à la crise, à l'immigration massive et bientôt définitivement incontrôlée ! Rien n'est joué ni perdu ! VOTEZ, NI PS NI BLANC NI NUL !