Duel FN-UMP à Brignoles : les leçons d'un scrutin

le
0
Le FN arrive largement en tête au premier tour de l'élection cantonale partielle de Brignoles.
Le FN arrive largement en tête au premier tour de l'élection cantonale partielle de Brignoles.

En s'imposant au premier tour de l'élection cantonale de Brignoles (Var), devant l'UMP et devant le PS, éliminé, le FN remporte une victoire symbolique. L'issue de ces élections est d'autant plus incertaine que la très forte abstention (67 %) rend complexe la lecture des résultats du premier tour et remet en cause leur caractère représentatif. Le jeu des alliances achève de brouiller les pistes : PS appelant à voter UMP, ex-FN aujourd'hui rallié à Carl Lang (Parti de la France) appelant à voter UMP, alors que Lang, lui, soutient le FN, EELV imputant la défaite de la gauche au gouvernement socialiste... Difficile, donc, de s'aventurer dans des prédictions pour le deuxième tour. En revanche, quelques leçons peuvent déjà être tirées et semblent être un bon indicateur de ce qui pourrait nous attendre aux futures échéances électorales.

La gauche et les Verts au bord du divorce Le Parti communiste a tout de suite expliqué la raison de sa défaite. Une mauvaise campagne ? La candidature de Claude Gilardo entachée par les accusations de fraude et l'annulation du scrutin précédent ? Un vote de protestation contre le gouvernement de gauche ? Non, les écolos ! "EELV porte la responsabilité de la seule présence de l'UMP et du FN",a fait savoir le PCF.Il est vrai qu'alors que le PS a renoncé à présenter un candidat à Brignoles, de peur de diviser la gauche, Magda Igyarto-Arnoult, la candidateEELV, a refusé de jouer le jeu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant