Duel américain pour Keolis et Transdev

le
0
En compétition à Boston, les deux groupes français de transport public misent sur les États-Unis.

Le match qui oppose deux français à Boston devrait s'achever dans quelques jours. L'enjeu: la gestion du réseau de trains de banlieue de la ville, actuellement exploité par Transdev, filiale de Veolia et Caisse des dépôts. La cagnotte est de taille : 300 millions de dollars par an pendant dix ans. En face du tenant du titre, Keolis, la filiale de la SNCF, qui réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires (5 milliards d'euros) hors de France. Aucun autre acteur mondial du transport public ne s'est mis sur les rangs de l'appel d'offres de Boston. Ni l'anglais First Group, pourtant numéro un aux États-Unis, ni l'allemand Deutsche Bahn, leader en Europe.

Les trois acteurs français - Transdev, Keolis et RATP Dev - poursuivent leur conquête partout où la concurrence leur permet de gérer des réseaux de bus, de trains, de trams ou de trains de banlieue. Ils s'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant