Du rififi dans les vignes de Saint-Emilion

le
17
Du rififi dans les vignes de Saint-Emilion
Du rififi dans les vignes de Saint-Emilion

SUR LA COUVERTURE du livre « Vino Business »*, le nom de l'auteur, Isabelle Saporta, s'étale en rouge sang sur fond noir. Une couleur prédestinée pour ce « document explosif » comme l'annonce la 4 e de couverture qui, depuis sa sortie le 6 mars, ne cesse de se faire tirer dessus à boulets rouges par le petit monde du vin de Bordeaux. « Un livre bouchonné au parfum d'approximation », a ainsi titré le journal régional « Sud Ouest » à propos de cet ouvrage de 250 pages.

« Voilà des excès d'écriture ! Oui, le vin de Bordeaux, c'est du business, nous l'assumons ! », a cinglé le président du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB), Bernard Farges, devant une ribambelle de journalistes lors de sa conférence de presse annuelle cette semaine dans un restaurant parisien chic. Jusqu'au magazine américain « The Wine Spectator » et la presse brésilienne qui se sont emparés du brûlot.

Salve d'insultes

Dernier rebondissement en date, mercredi dernier, la plainte pour diffamation déposée auprès du tribunal de grande instance de Paris par Hubert de Bouärd, propriétaire du Château Angélus -- premier grand cru classé de saint-émilion -- et homme fort du Bordelais qui a « remis une pièce dans la machine », s'agace-t-on au CIVB. Mais quel est donc ce sujet si brûlant qu'il déclenche une salve d'insultes contre l'auteur de l'enquête et fasse autant de bruit ?

« Vino Business » s'en prend de manière frontale à la « loi du silence » entourant le classement 2012 des saint-émilions et aux effets des pesticides utilisés à haute dose dans ces vignobles parmi les plus réputés au monde (voir ci-dessous). Mais aussi nommément aux hommes de ce microcosme et à un organisme public créé en 1935 et basé à Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), l'Inao (Institut national de l'origine et de la qualité) qui serait, d'après Isabelle Saporta, phagocyté par ces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le lundi 17 mar 2014 à 05:51

    Tout le monde sait que seule la vérité blesse. Plus la réaction à un dire est violente plus il y a des chances qu'il y ait qq anguille sous roche

  • psdi le dimanche 16 mar 2014 à 19:58

    Pas sur que si la bulle éclate tout le monde se réjouisse dans le secteur Mais bon, on est dans le business.

  • penilope le dimanche 16 mar 2014 à 15:08

    résultat les jeunes agriculteurs qui n'ont pas de foncier ne peuvent plus s'installer et le prêt bonifié est ridicule face aux prix des terres.nous dépendont de plus en plus de l'espagne,de l'italie et du maroc pour nos fruits et légumes perdant en fraîcheur et en souveraineté alimentaire et laissons nos parcelles en friche ou reprises par la forêt pour spéculer.de l'autre côte la msa est déficitaire depuis des lustres et devra être sauvée par le régime général,vos cotisations de salariés!

  • penilope le dimanche 16 mar 2014 à 15:04

    je ne suis pas étonné par ses révélations.l'agriculture est un milieu fermé.il suffit de prendre l'exemple du site d'1 certaine association qui a droit de préemption set qui n'a rien à envier à celui d'une agence immobilière alors que son rôle n'est pas d'encourager la spéculation immobilière mais d'aider les jeunes à l'installation.dans les faits les fermes sont vendus à prix d'or aux étrangers et les terres séparées entre paysans déjà installés qui les conservent pour les DPU et spéculer.

  • mickae82 le dimanche 16 mar 2014 à 12:53

    secret de polichinelle.

  • marcsim5 le dimanche 16 mar 2014 à 12:46

    "Touche pas au grisbi...sa lope !!!" - c'est du Audiard....je ne balance pas , j'évoque...

  • M7097610 le dimanche 16 mar 2014 à 12:46

    le Bordeaux est fait pour l'export vers des gens qui n'y connaissent rien ! depuis longtemps maintenant, quelques productions du languedoc valent largement les râpeux bordeaux. Et l'Italie, le Chili ou l'Argentine ont des productions largement équivalentes.

  • jpetat le dimanche 16 mar 2014 à 12:21

    Comment pouvez vous faire de la publicité pour une journaliste qui s'est fait une spécialité de la manipulation des faits et dont le seul métier est de vendre du scandale et de la peur....

  • jean-648 le dimanche 16 mar 2014 à 11:36

    Alananas il suffit alors d'avoir l'armée la plus forte au monde et..........le monde nous appartiendra.

  • muck12 le dimanche 16 mar 2014 à 11:34

    et oui toute verite n est jamais bonne a dire mais cela se sait depuis longtemps ex cheval blanc apres 1992