Du rififi autour du futur réseau immobilier de Stéphane Plaza

le
1

Le réseau dâ¤(TM)agences immobilières du célèbre animateur de M6 nâ¤(TM)est pas encore créé quâ¤(TM)il sâ¤(TM)attire déjà des critiques. Laforêt immobilier sâ¤(TM)en désolidarise tandis quâ¤(TM)Orpi estime que M6 mélange les genres en investissant dans cette création.

Si lâ¤(TM)animateur télé Stéphane Plaza nâ¤(TM)a pas son pareil pour sâ¤(TM)attirer la sympathie, son futur réseau immobilier sâ¤(TM)attire plutôt les foudres de ses détracteurs. Et en premier lieu, de lâ¤(TM)enseigne Laforêt Immobilier. Dans un communiqué laconique publié ce mardi, elle écrit: «Le groupe Laforêt tient à préciser quâ¤(TM)il nâ¤(TM)est en rien impliqué dans les activités de la société Stéphane Plaza Franchise et ne lui apporte aucun concours à quelque titre que ce soit».

Le groupe nâ¤(TM)a en effet pas digéré que le lancement officiel de ces agences évoque le soutien de Laforêt. Car si deux importants financeurs de la future enseigne, Bernard Augier de Crémiers et Patrick-Michel Khider de Lusigny sont bien les deux fondateurs de Laforêt, ils en ont été licenciés en 2010. Le communiqué de Laforêt précise dâ¤(TM)ailleurs que ces deux ex-cadres «ne détiennent plus aucune participation dans Laforêt depuis 2004 et nâ¤(TM)y occupent plus aucune fonction depuis 2010». Ni les actuels dirigeant de la Laforêt, ni Stéphane Plaza nâ¤(TM)ont souhaité sâ¤(TM)exprimer sur cette polémique.

Conflit dâ¤(TM)intérêts

Quant à Bernard Cadeau, président du réseau Orpi, il est lui aussi mal à lâ¤(TM)aise vis-à-vis de ce futur réseau. Mais pas pour les mêmes raisons. «Ce qui me gêne, câ¤(TM)est la position de M6 qui investit plusieurs millions dâ¤(TM)euros dans ce réseau risquant ainsi un conflit dâ¤(TM)intérêts, souligne-t-il. En tant que patron de réseau, jâ¤(TM)aurai du mal à regarder la chaîne du même Å"il pour y placer de la publicité.» Et sâ¤(TM)il apprécie «lâ¤(TM)éclectisme» de Stéphane Plaza et «sa contribution à apporter un nouveau regard sur le métier dâ¤(TM)agent immobilier», le montage financier de sa nouvelle enseigne a plus en plus de mal à passer.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 le mercredi 4 mar 2015 à 07:46

    Que l'on nous rembourse la part de la taxe audio visuelle correspondant à cet investissement alors ?