Du réel, de la fiction, de l'onirique : nos films préférés de la semaine

le
0
Du réel, de la fiction, de l'onirique : nos films préférés de la semaine
Du réel, de la fiction, de l'onirique : nos films préférés de la semaine

Chaque mercredi dans La Matinale, la rédaction du Monde vous propose son choix de films pour la semaine.

Six heures de documentaire qui donnent, pour la première fois, un visage et une voix aux hommes, aux femmes, aux enfants d’Irak, à travers le quotidien d’une famille et de son entourage, filmé au cours des semaines qui ont précédé, et de celles qui ont suivi, l’assaut américain de 2003 sur le pays ; une fiction pour aborder de front la réalité crue de la dictature argentine, à travers l’histoire, inspirée de faits réels, d’une famille de la moyenne bourgeoisie qui se livrait dans sa cave, au début des années 1980, à la séquestration, à la torture et à l’assassinat ; un programme d’animation poétique qui emmènera les plus petits, et leurs parents, dans un monde de rêves cristallins et tintinnabulants.

LE PEUPLE IRAKIEN DANS UNE GRANDE FRESQUE ROSSELLINIENNE : Homeland, Irak année zéro, d’Abbas Fahdel

En février 2003, alors que la coalition menée par les Etats-Unis s’apprête à lancer une nouvelle offensive contre l’Irak, sous le prétexte de dénicher des « armes de destruction massive », le documentariste irakien Abbas Fahdel revient au pays avec une caméra légère et se met à filmer les membres de sa famille, partout, tout le temps, et à travers eux ce quotidien irakien, dont nous savions si peu de choses, qui faisait jusqu’alors tant défaut. Deux mois après l’assaut américain qu’il a vécu depuis la France, il reprend le tournage, retrouve les mêmes personnes, les mêmes lieux, ébranlés par un choc terrible dont il est encore difficile de prendre la mesure. Le film qu’il tire...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant