Du président «normal» au président «responsable»

le
2
François Hollande assume ses choix politiques et rêve d'être l'homme du «rassemblement» des Français.

Il se veut et se sait désormais en première ligne. Mais il ne revendique pas l'héritage des autres. Invoquant la «vérité» et la «clarté» comme vertus, François Hollande, au début de la première conférence de presse de son quinquennat, six mois après son élection, a dressé un tableau sombre de la situation du pays: «Nous vivons bien plus qu'une crise, nous vivons un changement de monde.» Mais pour lui, ce constat n'est pas encore un bilan qu'il faudrait endosser. «Une alternance change le pouvoir, elle ne change pas la réalité», a-t-il souligné sans citer explicitement ses prédécesseurs. Il a quand même soupiré en évoquant «tant de proclamations, et si peu de traductions au cours de la dernière décennie». La déception et les doutes qui traversent l'opinion ne seraient pas de son fait, même s'il a dit les «comprendre».

Devant 400 journalistes dans la sall...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6744133 le mercredi 14 nov 2012 à 04:18

    Du Président NORMAL au Président Responsable et très bientôt PAS COUPABLE ! c'est la suite normal des actes de tout socialiste ! Atendons cette 3eme étape avec gourmandise !

  • chatnour le mardi 13 nov 2012 à 23:10

    Dehors ! C'est maintenant qu'il faut s'en débarrasser ! On ne peut pas continuer à laisser un tel incapable aux commandes ! Ce type est dangereux, liberticide et inapte ! C'est tout sauf un démocrate ! Il faut les virer maintenant et pas dans 4 ans 1/2 !!! n'oubliez pas les "vaches à lait" le 25 novembre à 15 heures au Trocadéro ! http://www.google.fr/search?q=manif+vaches+%C3%A0+lait&hl=fr&prmd=imvns&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=RYubULX7CcvIsgav0oGoDA&sqi=2&ved=0CCQQsAQ&biw=1138&bih=489