Du pourboire virtuel au portefeuille de bitcoin

le
0
Du pourboire virtuel au portefeuille de bitcoin
Du pourboire virtuel au portefeuille de bitcoin

Au milieu de la marée de gadgets électroniques exposés au salon d'électronique grand public International CES de Las Vegas, une dizaine de sociétés font la promotion de la controversée monnaie virtuelle bitcoin.Parmi elle, ChangeTip incite à ouvrir un porte-monnaie en bitcoin en éclipsant les questions techniques et en proposant aux gens d'exprimer leur gratitude."Parfois, vous voulez simplement rembourser un ami avec un café, une bière ou une pizza", indique à l'AFP Victoria Van Eyk, vice-présidente de la startup basée à San Francisco.ChangeTip décline cette idée dans l'univers immatériel d'internet en permettant d'offrir un pourboire virtuel en mentionnant sur un réseau social en ligne le nom de son service, un montant et le nom d'utilisateur sur Twitter de la personne qu'ils veulent remercier.Un robot repère ces mentions et envoie automatiquement à l'intéressé un message privé avec un lien vers le site de ChangeTip, où il faut s'inscrire pour récupérer son pourboire. Sans même s'en apercevoir, on a ouvert un porte-monnaie en bitcoin."C'est la manière la plus simple de faire venir les gens au bitcoin", assure Mme Van Eyk: le service a selon elle séduit 54.000 utilisateurs depuis son lancement en avril. A terme, ChangeTip veut dépasser les petites attentions pour ses amis et servir à payer les créateurs de contenus sur des services en ligne comme le site de partage de vidéos YouTube ou les réseaux sociaux Facebook et Google+.- Recherche de respectabilité -ChangeTip, mais aussi BitPay, Blockchain, Kraken, Circle, CoPay... Une dizaine d'entreprises de l'univers bitcoin, ayant réussi à lever au total environ 100 millions de dollars auprès de fonds de capital-risque selon les organisateurs du CES, ont rassemblé leurs stands sur un espace du salon et même participé à une soirée privée pour la presse avant l'ouverture officielle.Les startups venues à Las Vegas "représentent quelques un des plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant