Du matériel informatique volé à bord d'un Mistral russe

le
0
VOL DE MATÉRIEL INFORMATIQUE À BORD D'UN MISTRAL RUSSE À SAINT-NAZAIRE
VOL DE MATÉRIEL INFORMATIQUE À BORD D'UN MISTRAL RUSSE À SAINT-NAZAIRE

NANTES (Reuters) - Une enquête a été ouverte après la disparition de matériel informatique à bord d'un des deux Mistral en construction pour la Russie aux chantiers navals STX, a annoncé vendredi le procureur de la République de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Deux disques durs, une carte-mère et une carte graphique contenus dans deux unités centrales ont été dérobées, a fait savoir Fabienne Bonnet dans un communiqué, confirmant en partie une information du Point.

Le matériel a toutefois été dérobé à bord du Sébastopol, a-t-elle précisé, et non du Vladivostok, un premier porte-hélicoptères dont la livraison a été reportée mardi "jusqu'à nouvel ordre" par l'Elysée.

"Ce matériel grand public n'est pas classé matériel sensible, et est équipé d'un logiciel dépourvu de valeur technologique particulière", ajoute la magistrate.

"Il s'agit par ailleurs d'un logiciel de gestion, et non de "cryptage". Configuré pour fonctionner uniquement sur le navire Sébastopol, il ne permet d'accéder à aucune donnée confidentielle ou classée "secret défense".

L'enquête préliminaire du parquet de Saint-Nazaire a été confiée à la police judiciaire de Rennes (Ille-et-Vilaine).

"Les enquêteurs s'emploient notamment à déterminer la date du vol et à rechercher les personnes qui avaient accès au navire en construction à cette date", précise Fabienne Bonnet.

(Guillaume Frouin, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant