Du matériel explosif saisi dans le garage d'un islamiste à Torcy

le
3
LE PROCUREUR ANNONCE LA PROLONGATION DE LA GARDE À VUE DE 12 ISLAMISTES RADICAUX
LE PROCUREUR ANNONCE LA PROLONGATION DE LA GARDE À VUE DE 12 ISLAMISTES RADICAUX

PARIS (Reuters) - Le procureur de Paris a annoncé mercredi la prolongation de la garde à vue de 12 islamistes arrêtés samedi et soupçonnés de constituer une "cellule terroriste d'une extrême dangerosité", après la saisie de matériel de fabrication d'engins explosifs.

Lors d'une brève déclaration à la presse, quelques heures avant l'expiration de cette garde à vue de 96 heures, François Molins a précisé que ce matériel avait été trouvé lors de perquisitions à Torcy, en Seine-et-Marne.

"Huit gardes à vue ont fait, et quatre devraient faire d'ici la fin de la matinée, l'objet d'une prolongation exceptionnelle de 24 heures", a-t-il déclaré.

Il a rappelé que la loi autorisait le renouvellement éventuel de cette mesure une fois encore, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, ce qui porterait cette garde à vue à six jours (144 heures) avant que les prévenus soient déférés devant un juge d'instruction ou libérés.

Les 12 gardés à vue, parmi lesquels des convertis à l'islam, ont été arrêtés samedi lors d'un coup de filet en région parisienne, dans l'est de la France et sur la Côte d'Azur, dans le cadre de l'enquête sur un attentat à la grenade commis contre une épicerie juive le 19 septembre à Sarcelles (Val-d'Oise).

Un treizième suspect, chef de file présumé de cette cellule, Jérémie Louis-Sidney, a été tué samedi par les policiers venus l'arrêter dans un appartement de Strasbourg et sur lesquels il avait vidé le barillet d'un revolver 357 Magnum.

Une des deux compagnes de ce délinquant converti à l'islam radical et âgé de 33 ans, elle-même fraîchement convertie, fait partie des 12 personnes détenues.

François Molins a justifié la prolongation de leur garde à vue par la découverte de tout un arsenal lors de la perquisition d'un box utilisé par l'une d'elles à Torcy, une perquisition commencée mardi soir et reprise mercredi matin.

"EXTRÊME DANGEROSITÉ"

"À ce stade des opérations ont été découverts, outre un fusil à pompe et une arme de poing, des sacs contenant du nitrate de potassium, du souffre, du salpêtre, des récipients type Cocotte-Minute et des ampoules de phare", a-t-il dit.

Autrement dit du matériel "utile à la fabrication de ce qu'on appelle des engins explosifs improvisés", a précisé le procureur de la République de Paris.

La personne utilisatrice de ce box est celle chez qui une liste manuscrite d'institutions israélites a été découverte samedi, a ajouté François Molins.

À ce stade, si deux des organisateurs présumés de l'attentat de Sarcelles semblent sous les verrous, il n'est pas établi que les deux auteurs eux-mêmes - ceux qui ont lancé la grenade défensive de fabrication yougoslave dans l'épicerie - aient été arrêtés et se trouvent aux mains de la justice, a-t-il dit.

Il avait déclaré samedi que l'empreinte ADN de Jérémie Louis-Sidney avait été retrouvée sur la cuillère de la grenade.

Les découvertes faites lors des perquisitions de Torcy "en appellent peut-être d'autres du même ordre", a-t-il souligné.

"Nous pouvons dire que nous sommes clairement et objectivement confrontés à une cellule terroriste d'une extrême dangerosité", a-t-il ajouté.

"Il convient donc dès lors que tout soit mis en oeuvre, en employant l'ensemble des pouvoirs qui nous sont conférés par la loi, pour mettre un terme à ses agissements et prévenir tout risque de commission d'une attaque terroriste en France", a conclu le procureur de la République.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • farouxfr le mercredi 10 oct 2012 à 12:16

    Ce n'est que le début! Après tant d'années de laxisme les découvertes seront décevantes.

  • oferrazz le mercredi 10 oct 2012 à 11:38

    C'est la cave à Momo, il y a tout ce qui faut.

  • berghof le mercredi 10 oct 2012 à 11:33

    Voilà où nous a menés l'incompréhensible "tolérance" des politiques de tous bords vis à vis de l'islam conquérant.