Du Liban à l'Irak, al-Qaida à l'offensive

le
0
Les djihadistes ont pris samedi Faloudja, en Irak, tandis qu'un chef terroriste était arrêté à Beyrouth, au Liban.

Envoyé spécial à Beyrouth

Faloudja est depuis samedi la première grande ville irakienne (300.000 habitants) à être tombée entre les mains de la mouvance al-Qaida, qui a profité de la colère de la population sunnite contre le premier ministre chiite, Nouri al-Maliki, pour s'emparer de la cité. Les forces de sécurité, qui avaient reçu l'ordre du premier ministre de se retirer de Faloudja, restaient dimanche massées aux alentours, attendant le signal de Bagdad pour lancer l'offensive contre al-Qaida.

Ces dernières quarante-huit heures, de nombreux habitants ont fui Faloudja, où l'État islamique en Irak et au Levant (la branche locale d'al-Qaida) aurait nommé un «gouverneur». Redoutant de nouveau combats, des Irakiens faisaient la queue devant les boulangeries de cet ancien bastion de l'insurrection antiaméricaine après la chute...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant