Du jeu, un bonus et des progrès !

le
0
Du jeu, un bonus et des progrès !
Du jeu, un bonus et des progrès !

Le XV de France s'est imposé face au Canada en montrant davantage de choses dans le jeu ce jeudi soir (41-18). Avec cinq essais, les Bleus décrochent un bonus offensif qui devrait leur permettre d'assurer leur place en quarts de finale dès dimanche, après Irlande-Italie.

Le débrief

Bah voilà ! Après deux matchs insipides où seule la satisfaction d’avoir gagné et pris 9 points sur 10 possibles suffisait au bonheur des Bleus (pas à celui de ses supporters !), les joueurs du XV de France ont mis leur menace à exécution jeudi à Milton Keynes. Promis, ils allaient faire un effort pour offrir du jeu et « se faire davantage plaisir ». « On sait qu’on doit être plus efficace et plus patient sur le plan offensif, avait prévenu Yannick Bru, l’entraîneur des avants. On a envie de s’améliorer. On a montré des lacunes mais aussi des qualités. On doit mieux faire. » Mission accomplie !

Face à des Canadiens qui avaient joué le week-end dernier contre l’Italie et forcément émoussés, les joueurs de Philippe Saint-André ont immédiatement pris le contrôle des opérations grâce à un éclair de génie de Frédéric Michalak conclu par Wesley Fofana. Vingt minutes plus tard, c’est cette fois le collectif et les avants qui se mettaient en valeur sur l’essai de Guirado (17-0). Mais, après cette bonne entame, les Tricolores ont aussi pêché dans la concentration et ont laissé les Canadiens prendre confiance en proposant (comme face à la Squadra) un jeu intéressant et prometteur pour l’avenir. Résultat : deux essais encaissés par le XV de France coup sur coup à la demi-heure de jeu (17-12). Heureusement, un nouvel essai d’avants de Slimani permettait de ne pas douter plus que ça et redonnait un peu d’air aux Bleus avant la mi-temps (24-12).

La France a cependant encore connu vingt minutes délicates en seconde période, commettant trop de fautes et laissant un espoir infime à son adversaire de rêver du point de bonus défensif. Mais après un recadrage de son capitaine Dusautoir et des changements décisifs, les Bleus ont inscrit deux essais supplémentaires en puissance et ont donc terminé une soirée qui s’annonçait belle… et qui le fut. Cinq essais à deux pour les Français qui ont (r)assuré et se sont imposés logiquement dans cette partie pour prendre provisoirement la première place du groupe (14 points).

Mathématiquement, la qualification pour les quarts n’est pas encore acquise (si l’Italie gagne ses matchs contre l’Irlande et la Roumanie avec bonus et que l’Irlande bat la France sans bonus, les trois équipes seraient à égalité à 14 points) mais elle pourrait l’être dès dimanche après Irlande-Italie. Avant la finale du groupe France-Irlande dans dix jours au Millenium Stadium de Cardiff.

Le joueur qui a crevé l’écran

Frédéric Michalak est le grand artisan de la victoire de son équipe ce jeudi soir. Le demi d'ouverture du RCT a brillé au pied en réalisant avec un 100% de réussite et a surtout cassé un bon nombre de fois la défense adverse par ses crochets dévastateurs. Il a même offert, d’une superbe chistera, le premier essai à Wesley Fofana.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« On a été appliqué, sérieux, fort sur nos bases. On marque cinq essais. On a eu un moment d’inattention pendant quatre à cinq minutes. Je crois qu’on a un groupe qui a vraiment envie d’aller loin. » (Philippe Saint-André, au micro de TF1)

La stat dont on se souviendra

1. Comme le premier essai de Rémy Grosso en équipe de France pour sa toute première selection sous le maillot des Bleus.

Les joueurs à la loupe

France
On s’attendait à une victoire française et au bonus offensif. Contrat rempli pour les Bleus avec cinq essais à la clé. FOFANA, GUIRADO, SLIMANI, PAPE et GROSSO ont réussi à passer la ligne, grâce notamment à un pack puissant et efficace sur les ballons portés. Malgré quelques absences et beaucoup de fautes de main comme celle de BASTAREAUD à un mètre de la ligne, la France va pouvoir maintenant penser à la finale de la poule contre l’Irlande et gommer les erreurs commises lors de la rencontre. DULIN, titularisé à l'aile, a été assez discret.

Canada
Le Canada monte en puissance lors de cette Coupe du monde. Malgré la large défaite de ce jeudi soir, les Canadiens prouvent que leur rugby est en progrès. Avec VAN DER MERWE, auteur du premier essai, et MACKENZIE sur l'aile, la défense française a tremblé. Un pack intéressant avec MACK à la baguette et HIRAYAMA pour enquiller les points. Les Canadiens ont prouvé leurs progrès en inscrivant deux essais en trois minutes lors de la première période. Les Canadiens affronteront la Roumanie mardi prochain pour sortir la tête haute de cette compétition.

La feuille de match

CM2015 (Groupe D) / FRANCE – CANADA : 41-18

Stadium MK (28 500 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse correcte
Arbitre : M.Doyle (IRL)

Essais : Fofana (4eme), Guirado (29eme), Slimani (38eme), Papé (67eme), Grosso (74eme) pour la France – Van der Merwe (31eme), Carpenter (34eme) pour le Canada

Transformations : Michalak (4eme, 30eme, 38eme), Parra (75eme) pour la France – Hirayama (31eme) pour le Canada

Pénalités : Michalak (14eme) pour la France – Hirayama (41eme, 55eme) pour le Canada

Drops : Aucun

Cartons jaunes : Dala (71eme) pour le Canada

Cartons rouges : Aucun

France
Spedding – Grosso, Bastareaud puis Dumoulin (69eme), Fofana, Dulin – Michalak puis Talès (67eme), Tillous-Borde puis Parra (58eme) – Chouly puis Ouedraogo (73eme), Le Roux puis Nyanga (67eme), Dusautoir – Maestri, Papé – Slimani puis Mas (62eme), Guirado puis Kayser (58eme), Ben Arous puis Debaty (58eme)

Sélectionneur : P.Saint-André

Canada
Evans puis Jones (37eme) – MacKenzie puis Trainor (63eme), Hearn, Blevins, Van der Merwe – Hirayama, Mack puis McRorie (66eme) – Ardron puis Dala (18eme), Thorpe puis Sears-Duru (48eme), Gilmour – Cudmore, Beukeboom – Wooldridge puis Tiedemann (68eme), Carpenter puis Olmstead (61eme), Buydens puis Barkwill (48eme)

Sélectionneur : K.Crowley

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant