Du gaz de schiste dans des puits d'eau potable

le
0
Des chercheurs américains ont mesuré des concentrations anormalement élevées de gaz dans des puits d'eau potable près de forages de gaz de schiste, aux États-Unis.

L'étude est de nature à relancer la controverse sur le gaz de schiste. Le risque de pollution des aquifères ou des nappes phréatiques, souvent évoqué dans les débats, n'a fait l'objet que de rares travaux scientifiques jusqu'à présent. Des chercheurs américains ont mesuré des concentrations élevées de méthane (du gaz naturel) dans des puits d'eau potable proches d'exploitations de gaz de schiste, dans les Appalaches en Pennsylvanie. Des scientifiques des universités de Duke (Caroline du Nord), de Rochester (État de New York) et de Pomona (Californie) ont analysé de l'eau dans 141 puits situés dans le gisement géant de gaz de schiste baptisé Marcellus. Dans 82 % des échantillons, du méthane a été détecté. Surtout, expliquent les chercheurs dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant