Du bon dosage de l'agressivité

le
0
Les personnalités trop agressives intéressent les psychologues, mais celles qui ne savent pas se défendre les intriguent aussi.

Évidemment, en termes de prévention, il y a urgence, d'où la grande quantité de travaux publiés chaque jour sur les mécanismes de la violence et les nouvelles formes qu'elle prend: «bullying» (harcèlement, intimidation) chez les ados, harcèlement moral au travail ou dans le couple, sociopathie... Dans ces cas, l'agressivité, qui est au départ l'énergie de vie nécessaire au fait de se frotter au monde, d'y prendre sa place, a été détournée pour dominer un autre.

Cependant, à s'intéresser aux «trop agressifs», les chercheurs en viennent aussi à tenter de comprendre leurs victimes: pourquoi certaines personnes ne parviennent-elles pas à se défendre même dans les interrelations les plus quotidiennes? Le psychiatre et thérapeute familial Reynaldo Perrone, spécialiste de la violence et des abus sexuels, s'est un jour tourné vers ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant