DSK : une plainte déposée en Suisse

le
1
À la suite de la plainte pénale d?un Saoudien se déclarant lésé de 500 000 euros par LSK, la justice genevoise a ouvert une procédure.
À la suite de la plainte pénale d?un Saoudien se déclarant lésé de 500 000 euros par LSK, la justice genevoise a ouvert une procédure.

 

Un Saoudien voulant acquérir des parts de la société d'investissement Leyne Strauss-Kahn & Partners (LSK) aurait versé 500 000 euros à Genève. Mais l'argent aurait atterri en Israël. L'homme, dont on ne connaît pas l'identité, a déposé une plainte pénale en décembre 2014. L'information, dévoilée par le quotidien Le Temps, a été partiellement confirmée par Yves Bertossa, le premier procureur genevois, qui annonce l'ouverture d'une procédure en relation avec la plainte de l'investisseur saoudien. Le magistrat suisse ajoute que, pour l'instant, il n'a pas reçu de demande d'entraide émanant de la justice tricolore. L'ancien patron du FMI, cité dans une plainte pour escroquerie en France, va pour sa part lancer une procédure en dénonciation calomnieuse la semaine prochaine.

Des clients à 20 millions d'euros

En France, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire le 28 juillet dernier contre Dominique Strauss-Kahn pour escroquerie et abus de biens sociaux, en lien avec la société luxembourgeoise LSK. Elle a été mise en faillite en novembre 2014, à peine quelques semaines après le suicide à Tel-Aviv du Franco-Israélien Thierry Leyne, l'associé de DSK. Ce dernier avait passé dix ans dans la cité de Calvin, où il avait fondé en mars 2011 Assya Asset Management Suisse, au capital de 2,2 millions de francs suisses.

En mai 2014, Thierry Leyne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • MAXDEG le vendredi 30 oct 2015 à 10:32

    Sans commentaires MDR