DSK : une enquête pour viol envisagée

le
0
Le parquet doit trancher sur la suite à donner au témoignage d'une escort-girl qui évoque un viol lors d'une rencontre à Washington avec le patron du FMI. Ce dernier nie avoir commis la moindre violence.

Les juges de l'affaire du Carlton ne lâchent pas Dominique Strauss-Kahn. Des faits sont susceptibles d'être qualifiés de «viols en réunion» dans le dossier, selon les magistrats. Ils reposent principalement sur le témoignage d'une escort-girl et se seraient produits à Washington en décembre 2010. Ils impliqueraient DSK et trois autres habitués des parties fines. Le 28 mars, comme l'a révélé Libération, les magistrats ont transmis au parquet ces éléments pour, éventuellement, ouvrir une nouvelle enquête. Le procureur de Lille, Frédéric Fèvre, rendra sa décision la semaine prochaine.

Marie-Anne S. , une jeune Belge alors âgée de 25 ans, a décrit la scène violente qui se serait produite le 16 décembre 2010, à l'hôtel W de Washington. Selon sa déposition, les quatre hommes - outre DSK, le commissaire Jean-Christophe Lagarde, Fabrice Paszkowski, chef d'entreprise, et David Roquet, responsable d'une filiale d'Eiffage - sont dans dans une chambre en sa compagnie e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant