DSK refuse l'exploitation de ses portables 

le
0
Pour les avocats de Dominique Strauss-Kahn, les messages téléphoniques laissés peuvent contenir des «informations sensibles ou confidentielles».

Tous les téléphones portables, l'iPad et l'ordinateur Apple de Dominique Strauss-Kahn ont été saisis lors de son interpellation. Dans une lettre adressée à l'équipe du procureur et datée du 27 mai, ses avocats font état de leur préoccupation quant à ces scellés.

«Il peut y avoir des messages téléphoniques laissés (sur les boîtes vocales) depuis l'arrestation de M. Strauss- Kahn, contenant des informations relatives à la préparation de sa défense, qui ne doivent pas être écoutés par le District Attorney», écrivent les avocats. Un délai s'est évidemment écoulé entre le moment où les policiers ont demandé au passager du vol Air France de les suivre le 14 mai et celui où ses proches ont été avertis de son interpellation.

Selon Le Monde, l'ancien ministre aurait, sur le chemin de l'aéroport, passé un coup de fil à Anne Sinclair évoquant quelque chose de «grave». De même, la défense entend protéger «tout mail postérieur à l'arrestati

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant