DSK pourrait être remis en liberté, mais pas blanchi

le
0
Selon des magistrats américains, Dominique Strauss-Kahn devrait être libéré de sa résidence surveillée. Mais la justice américaine ne devrait pas lui permettre de revenir en France avant la fin de l'enquête du procureur.

Selon le New York Times, la crédibilité de Nafissatou Diallo, la femme de chambre accusant Dominique Strauss-Kahn d'agression sexuelle,serait fortement remise en cause. Si les analyses ADN montrent qu'il y a bien eu relation entre l'employée de l'hôtel Sofitel et l'ancien directeur du FMI, le procureur aurait des doutes sur le non-consentement de l'acte sexuel. Nafissatou Diallo aurait menti sur son passé, eu des liens avec des trafiquants de drogue, et aurait évoqué avec l'un d'entre eux l'opportunité financière de maintenir sa plainte contre DSK 24 heures après les faits. De quoi semer le trouble.

Est-ce pour autant la fin du «cauchemar américain» pour l'ancien ministre socialiste ? Rien n'est moins sûr. Toujours d'après le quotidien américain, les avocats de DSK devraient demander ce vendredi un réaménagement de son régime de liberté sous caution, afin que leur client ne soit plus assigné à résidence dans sa luxueuse maison du quartier de TriBeCa. Mais, pour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant