DSK : les Guinéens de New York divisés sur la crédibilité de la plaignante

le
0
REPORTAGE - La vraisemblance du témoignage de Nafissatou Diallo continue de faire débat au sein de la communauté guinéenne du Bronx, qui suit l'enquête de près.

Sur l'avenue Lincoln, dans le Bronx, ce quartier chaud et défavorisé où vivent la plupart des communautés africaines de New York, Amadou Diallo, chemise grise et fines lunettes, attend au bas d'un immeuble de couleur ocre qui abrite les locaux d'une agence de la Chase Manhattan Bank. C'est dans les étages, dans une petite salle exiguë et sans confort, dont il partage la jouissance avec la radio Médias d'Afrique, qu'officie le site aminata.com, journal en ligne artisanal de nouvelles destinées à la communauté guinéenne.

Diplômé d'une université américaine et cadre dans une société basée dans le New Jersey, Amadou Diallo a fondé ce site d'informations pour tenter de créer «un carrefour d'échanges» pour une communauté guinéenne «très dispersée et peu organisée». «Il y a des milliers de Guinéens immigrés à New York, c'est l'une des plus grosses communautés africaines et on est loin de se connaître tous ! Beaucoup d'immigrants qui débarquent ici ne s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant