DSK : les avocats de Diallo surveillent de près l'affaire du Carlton

le
0
Me Douglas Widgor affirme au Parisien qu'il pourrait réutiliser dans un éventuel procès au civil des éléments ayant filtré sur Dominique Strauss-Kahn dans le dossier lillois.

«Dominique Strauss-Kahn considère véritablement les femmes comme des objets». Quelque peu éclipsée ces dernières semaines dans les médias français par l'affaire du Carlton de Lille, la défense de Nafissatou Diallo la femme de chambre qui accuse DSK d'agression sexuelle dans un hôtel new-yorkais en mai dernier n'en reste pas moins attentive à tout ce qui concerne les démêlés judiciaires de l'ancien patron du FMI sur la scène française. Mieux, elle compte même réutiliser à son profit les différentes informations ayant filtrées dans la presse à son sujet, dans le dossier lillois. Car si les charges retenues contre lui au pénal ont été abandonnées fin août faute de preuves suffisantes, Dominique Strauss-Kahn reste sous le coup d'une procédure au civil aux Etats-Unis, après la plainte déposée le 8 août par l'employée du Sofitel.

Alors que DSK apparaît de plus en plus isolé et déprimé il est décrit comme «l'ombre de lui-même» par ses rares visit...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant