DSK : le procureur refuse de se retirer

le
0
L'avocat de Nafissatou Diallo estime que son bureau est à l'origine de «fuites» dans la presse. Cyrus Vance réfute ces accusations et maintient les poursuites contre Strauss-Kahn.

La charge est violente. A l'issue d'une réunion entre les avocats de Dominique Strauss-Kahn et le procureur de Manhattan, l'avocat de Nafissatou Diallo, Kenneth Thompson, a accusé le bureau du procureur Vance d'être responsable de «fuites» dans la presse nuisant à sa cliente, et l'a appelé à se dessaisir de cette affaire. Critiqué pour sa gestion du dossier, Cyrus Vance a exclu mercredi de se retirer de l'enquête et annoncé le maintien des poursuites pour crimes sexuels contre DSK. Alors que l'hypothèse d'un tout prochain non-lieu, privilégiée jusqu'à mercredi par les médias américains, semble s'éloigner, cette rencontre entre défense et accusation a été qualifiée de «très constructive» par Benjamin Brafman, l'un des défenseurs de l'accusé, peu disert à sa sortie de la Criminal Court.

Si l'avantage a quelque peu changé de camp depuis les révélations sur les mensonges présumés de l'accusatrice de DSK, son avocat, Kenneth Thompson, refuse de désarmer. «

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant