DSK : le malentendu transatlantique persiste

le
0
Les rebondissements de l'affaire DSK suscitent des réactions contradictoires en France et aux États-Unis.

L'affaire Strauss-Kahn continue de provoquer des réactions contradictoires des deux côtés de l'Atlantique: réhabilité pour les uns, l'ex-directeur général du FMI recueille pour les autres les dividendes d'une «justice de riches». En France, les premières réactions dans la rue reflètent l'enquête CSA réalisée après l'arrestation de DSK le 14 mai, où 57% des sondés se disaient convaincus d'un complot.

«Entre être un séducteur et un criminel pour viol, il y a une différence», témoigne Carine, une trentenaire, à Paris. «Ce qui s'est passé dans la chambre (d'hôtel), on n'en sait rien. Mais (son accusatrice) n'est plus crédible, je pense», estime Geneviève, qui se dit abasourdie par «toute cette campagne médiatique» contre DSK.

Les lecteurs du New York Times aux États-Unis, où les affaires de mœurs ont compromis bien des carrières politiques, tranchent avec la défiance et la relative indulgence exprimées dans l'opinion française. La femme de chambr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant