DSK : le CSA rappelle à l'ordre les chaînes d'information

le
0
En France, le respect de la présomption d'innocence interdit de filmer les procès. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) s'est senti obligé de rappeler à l'ordre, mardi, les chaînes de télévision françaises.

Depuis dimanche matin, les Français découvrent la réalité crue de la justice américaine et ses conséquences sur le traitement de l'information. En l'occurrence, la diffusion, souvent en boucle, d'images de Dominique Strauss-Kahn entravé, escorté par la police, et celles de son audition au tribunal de New York.

Cette situation serait impensable en France, où le respect de la présomption d'innocence interdit de filmer les procès. Il est également interdit de diffuser, en vertu de l'article 35 ter de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, les images «d'une personne identifiée ou identifiable mise en cause, à l'occasion d'une procédure pénale, mais n'ayant pas fait l'objet d'un jugement de condamnation et faisant apparaître soit que cette personne porte des menottes ou des entraves, soit qu'elle est placée en détention provisoire». Le non-respect de cette disposition est passible d'une amende de 15.000 euros.

Hors norme

Dominique de Leusse,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant