DSK : la ruche des justiciers de la Criminal Court

le
0
REPORTAGE - C'est au 13e étage du tribunal new-yorkais, salle 51, que Dominique Strauss-Kahn doit comparaître lundi.

Le garde moustachu s'est levé pour prendre un bonbon dans le pot à côté de la greffière et regarde maintenant la liste des affaires prévues pour le lendemain. Cinquante-deux dossiers, la routine, parfois c'est le double. «Il y a des gars en prison, d'autres en liberté sous caution comme votre… Quel est son nom déjà ? Ah oui, DSK, c'est cela !» La «room 51» au 13e étage, où va se dérouler lundi la nouvelle lecture de l'acte d'accusation, ressemble à toutes les salles d'audience du tribunal pénal de Manhattan. En poussant ces doubles portes métalliques, on entre de plain-pied dans le roman noir. Le décor n'a guère dû changer depuis la construction du building. Boiseries, luminaires, carrelage de marbre : le visiteur est propulsé dans les années quarante. Il s'attend à voir surgir un homme en veston et chapeau mou. D'ailleurs, celui-ci arrive : c'est le photographe du Daily News qui, malgré la chaleur qui étouffe la ville depuis une semaine,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant