DSK : la presse anglo-saxonne raille la «loi du silence» française

le
0
Les comportements parfois ambigus de Dominique Strauss-Kahn envers les femmes étaient connus des milieux politico-médiatiques, se plaisent à souligner les éditorialistes étrangers.

«Une loi de silence protégeait le chef du FMI», titre The Australian. «Quand il s'agit de sexe, de mensonges et de politique, les Français et nous, les Anglo-Saxons, venons de planètes différentes», affirme le quotidien australien. Une phrase qui résume bien la tonalité de plusieurs articles publiés mardi dans la presse anglo-saxonne, qui soulignent la discrétion des médias français dont aurait profité Dominique Strauss-Kahn à propos de sa vie privée.

«Tout le monde dans les cercles politiques et médiatiques français savait que le talon d'achille de Strauss-Kahn était son attitude à l'égard des femmes», avance le Guardian. Pour le quotidien britannique, l'affaire qui ébranle le patron du FMI «soulève pour les médias et politiques français la question gênante de deux mondes parallèles : ce qui est écrit, et ce qu'il y a derrière, les potins, et ce qui doit officiellement rester dans le domaine du «non-dit».

«Une tradition séculaire de tolérance»

«...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant