DSK : la défense pourrait plaider le vice de procédure

le
0
Les avocats de Dominique Strauss-Kahn pourraient arguer que l'identification de l'ex-patron du FMI par la femme de chambre au commissariat a été faussée.

Dans le procès annoncé de Dominique Strauss-Kahn, la défense pourrait utiliser un argument technique pour disculper son client : le vice de procédure. Benjamin Brafman et William Taylor, les deux avocats de DSK, examinent les détails de l'arrestation de leur client à la recherche de la moindre faille. D'après Libération,une erreur de procédure pourrait être exploitée dès la prochaine audience, le 18 juillet.

Nafissatou Diallo, qui accuse DSK d'avoir tenté de la violer dans une suite de l'hôtel Sofitel de New York, a formellement identifié le Français derrière une vitre sans tain dans le commissariat d'Harlem, le dimanche 15 mai vers 16 heures. Mais d'après le dossier rendu public par le procureur le 16 mai, la femme de chambre aurait déjà identifié l'ancien patron du FMI par deux fois, la veille.

Ainsi, le samedi 14 mai à 14h30, les membres de l'hôtel Sofitel ont montré à la victime présumée une photo de l'ancien ministre socialiste en lui demandant s'il s'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant