DSK fait irruption dans la campagne

le
0
L'entourage de DSK a nié dimanche qu'il avait accordé au Guardian l'entretien qui a relancé la thèse d'un complot politique dans l'affaire Nafissatou Diallo. En outre, sa présence à une fête de Julien Dray se révèle embarrassante.

Le surgissement de DSK dans la campagne présidentielle à une semaine du second tour serait-il le produit d'une fausse interview montée par le Guardian ? L'ancien patron du FMI n'aurait en effet «donné aucune interview» au quotidien britannique, selon son entourage, qui précise dimanche qu'il s'agissait d'un «montage» fait à partir d'un livre à paraître du journaliste américain Edward Epstein. «Ce livre écrit au style indirect ne contient par ailleurs aucune citation entre guillemets de Dominique Strauss-Kahn», ajoute-t-on.

Dans un communiqué dimanche, le Guardian a «maintenu son article du 27 avril», en soulignant que «les commentaires (de Dominique Strauss-Khan) ont été faits à Edward Jay Epstein lors d'une interview de deux heures à Paris le 13 avril». «Toutes les déclarations attribuées à M. Strauss-Kahn dans l'interview et dans l'article qui l'accompagne ont été faites à M. Epstein le 13 avril», a assuré le quotidien britannique.

Interrogé de nouvea

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant