DSK en discussion amicale avec des responsables du PS

le
0
Si l'affaire Strauss-Kahn a été vécue comme un traumatisme par le PS, les responsables du parti souhaitent désormais concentrer leurs forces sur la présidentielle de 2012.

La page est tournée. Pour eux, comme pour lui. Dans sa résidence surveillée de Manhattan, Dominique Strauss-Kahn, inculpé pour agression sexuelle, prépare sa défense et l'audience qui se tient lundi. Il est désormais très loin de l'élection présidentielle française et si l'ancien favori a encore des contacts avec des responsables socialistes, ceux-ci se limitent à des discussions amicales. Comme l'a raconté mardi Europe 1, plusieurs ténors, comme Martine Aubry, sont parvenus à le joindre ou bien Anne Sinclair, son épouse.

L'entourage de DSK se limite désormais à sa famille, ses avocats, ses très proches. Pas de politiques. Même des amis comme Gilles Finchelstein ou Ramzi Khiroun n'ont pas fait le déplacement. Il est trop tôt. «Je ne suis pas sûr qu'il ait envie de voir ceux qui préparent son élection depuis des années», rapporte un élu proche. Mauvais souvenir. «Il a besoin de calme», dit-on. Ses amis se sont tous inquiétés lors de son séjour en prison:

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant