DSK : au PS, la théorie du complot ressuscite

le
0
La député strauss-kahnienne Michèle Sabban pointe plusieurs zones d'ombre dans l'enquête et évoque un «attentat politique».

Un coup de l'UMP, d'al-Qaida ou même une sordide vengeance grecque… La théorie du complot, à laquelle 57% des Français adhéraient juste après l'arrestation de DSK, refait surface sur le Web comme chez ses proches.

Ce week-end, les strauss-kahniens sont passés à la contre-attaque. Député de l'Eure, François Loncle avait parlé, dès le début de l'affaire, de «piège éventuel». Il s'interroge aujourd'hui sur le rôle joué par le Sofitel: «Est-ce qu'il y a eu des consignes venant de Paris? Tout n'est pas clair dans le comportement des dirigeants du Sofitel et du groupe Accor. Il peut y avoir eu des connexions entre le groupe et certaines officines françaises.» «Il n'est pas anodin de savoir quand le groupe Accor a été prévenu, de même que quand (le ministre de l'Intérieur) Claude Guéant a été prévenu…», fait-il valoir.Selon une source proche du dossier, l'Élysée, en la personne d'Ange Mancini, coordonnateur du renseignement à la présidence, a été avert...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant