Drones, veste intelligente: des innovations au service des pompiers

le
0
Drones, veste intelligente: des innovations au service des pompiers
Drones, veste intelligente: des innovations au service des pompiers

Le 120e congrès des pompiers qui se tient à Chambéry jusqu'à samedi est dédié aux innovations et à la prospective. Des extincteurs biodégradables aux drones d'observation, en passant par la "veste intelligente", tour d'horizon de ces nouveautés qui vont changer la vie des pompiers.- Extincteurs biodégradables et bouches géolocalisées"L'extincteur biodégradable" proposé par Eurofeu permet d'éteindre un départ de feu avec un produit constitué à base de plante à 98%. "Le reste c'est de l'eau", jure le responsable commercial. Du coup, l'extincteur vert et rouge est aussi "biodégradant": son mélange ne fait pas de dégâts dans les locaux où l'utilisation de produits toxiques pose problème comme une cuisine. Dernier plus: sa coque constituée en partie grâce à des produits recyclés.R.Pons vend un "dispositif hydraulique de protection": une plaque en aluminium fixée sous la sortie d'eau d'un camion qui permet de créer une cloche d'eau sous laquelle jusqu'à 4 pompiers peuvent s'abriter quand ils sont prisonniers d'un feu de forêt. Quand les soldats du feu en ressortent, normalement, l'incendie est passé, le camion a brûlé, mais pas les pompiers. Prix: 250 euros.La société Bayard, vend un logiciel, T'Agua, qui permet aux pompiers de localiser sur une carte toutes les bouches à incendie en France avec une information en temps réel sur leur état de marche pour éviter de perdre du temps à chercher une bouche hors-service.- Casque et combinaison intelligenteLa "veste intelligente" de la marque Cassidian est bourrée de capteurs intégrés qui transmettent en temps réel des informations sur un pompier en intervention pour surveiller ses fonctions vitales et recueillir des données sur son environnement (température, concentration en gaz toxiques etc.). La "cool vest" de Securotec promet de "diminuer la température de 5 à 20 degrés pendant trois jours avec 0,5 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant